Bourse du Travail : plus c’est gros plus ça passe…. ou pas !

La saga de la bourse du travail continue et le maire s’enfonce dans ses mensonges.

Suite aux basses œuvres de l’été du maire et de sa majorité budgétaire LR-UDI-MODEM-FN (retrouver ici notre précédent article), nous avons assisté depuis à plusieurs mobilisations dont la « fameuse occupation de l’hôtel de ville ».

Depuis 21 conseillers municipaux (du jamais vu !) ont co-signé un courrier à destination:

  • du Préfet afin de l’alerter sur le caractère illégal de cette expulsion comme du caractère mensonger des arguments,
  • de l’exécutif afin d’obtenir un débat en conseil municipal sur le sujet comme le veut la loi.

Nous venons de recevoir la réponse de le Bohellec (à retrouver ici en intégralité) qui, sans le vouloir, confirme le bien fondé de ces demandes !

En effet, la référence faite à l’article L1311-18 (il y a d’ailleurs une erreur dans le courrier puisqu’il est indiqué l’article L1311-8) dans l’avant dernier paragraphe de la réponse est éloquente : (suite…)

Publicités

Bourse du Travail : Basse œuvre de l’été…

Pour les petites œuvres, l’été est souvent propice !

A Villejuif, ce fut le cas cet été s’agissant de la mise en demeure faite aux syndicats de libérer les locaux de la Bourse du travail via un référé déposé en catimini en plein milieu de l’été par l’exécutif municipal.

Si l’étude des conditions de mise à disposition comme de relocalisation de la Bourse du Travail nous est toujours apparu comme totalement légitime, les méthodes brutales de cette nouvelle majorité budgétaire LR-UDI-MODEM-FN ne nous paraissent pas compatibles avec la concertation et le respect de l’écoute des besoins des Villejuifois.

Comme nous l’écrivions déjà en 2015, notre position complète (qui n’a pas changé) sur le sujet est à retrouver ici

Extrait : Les élus du groupe VillejuifNOTREville marquent leur soutien entier à la proposition de réflexion et de travail soumise aux représentants reçus le 13 février, afin de trouver une solution de relocalisation de la bourse de travail, compatible :

  • avec les contraintes budgétaires de notre ville,
  • comme avec les besoins des organisations syndicales.

La méthode brutale et autoritaire employée cet été n’a vraiment pas sa place au sein d’un dialogue démocratique amélioré qui s’avère d’autant plus nécessaire lorsqu’il s’agit d’arrêter des choix difficiles.

Plus rien ne les arrête, trop c’est trop…

nous demandons à ce que l’instance de débat et de décision qu’est le Conseil Municipal, conserve au bout du compte sa légitimité pleine en droit et en valeur, et que ce sujet puisse être mis à l’ordre du jour du prochain Conseil d’autant qu’aucune proposition de relocalisation n’a été formulée.

En cas de refus du maire (et de ses complices), nous appelons (de nouveau) l’ensemble des oppositions à faire preuve de responsabilité, afin d’empêcher définitivement cette sombre équipe Municipale de continuer de nuire.

Sinon, ce que nous écrivions juste avant l’été, « désormais, les élus de l’opposition à Villejuif, soit ils démissionnent, soit ils ferment leur « g….. » (et ce jusqu’en 2020….) «  ne va pas tarder à se vérifier !

 

 

 

 

 

 

VILLEJUIF : Nouvelle alerte au Préfet pour mise en péril de la gestion communale

Une fois de plus nous sommes contraints d’alerter le représentant de l’État suite au Conseil Municipal qui s’est tenu le 10 juillet dernier à Villejuif.

 

« En complément des éléments portés à votre connaissance par notre courrier du 7 juillet dernier, La liste s’allonge encore des entorses au droit qui séance après séance émaillent notre instance : (suite…)

%d blogueurs aiment cette page :