VILLEJUIF : Nouvelles élections municipales dans 3 mois…. L’opposition prendra-t-elle (enfin) ses responsabilités ?

Suite au dernier Conseil Municipal et à l’annonce officielle de JF Harel de son éloignement définitif de la majorité budgétaire actuelle (LR-UDI-MODEM-FN-Opportunistes), il est temps de faire les comptes….

Depuis cette annonce, la rumeur de la démission collective des conseillers Municipaux de  l’opposition est de nouveau d’actualité (il en avait été question déjà lors du vote du dernier budget) voyons ce qu’il en est aujourd’hui :

Rappel : L’article L258 du code électoral dispose que lorsque 1 tiers du conseil municipal est vacant, soit 15 postes sur 45 à Villejuif, automatiquement des élections anticipées sont déclenchées dans les 3 mois si le tableau des conseillers municipaux ne se complète pas jusqu’à 31.

La nouvelle majorité peut désormais compter sur :

  • 1 Lebohellec lui-même (ça on le sait depuis longtemps ! il ne compte d’ailleurs QUE sur lui-même !)
  • 13 Elu(e)s proches de la liste LR-NDPV :
  • Les 9 fidèles de la liste NDPV : Ouchard, Carvalho, Bounegta, Yebouet, Anrep, Yapo, Bokreta, Pidron, Ducellier
  • en y ajoutant 4 cas particuliers initialement hors liste NDPV : Arlé, Casel, Lecavelier, Dumont-Monet
  • 6 Elu(e)s de l’ex liste Harel : Obadia, Obadia-Duboille, Mille, Grivot, Mostacci, Berton
  • 1 Dissident LR  : Monin (qui même s’il a annoncé qu’il démissionnera de son poste d’Adjoint à l’automne pourrait rester fidèle)
  • 2 Élu(e)s Ex-VillejuifNOTREville : Loudiere, Caporusso

Soit un total de 23 conseillers Municipaux sur 45 (la majorité ne tient qu’à 0,5 !)

En cas de démission collective des élus de l’opposition, pour compléter le tableau jusqu’aux 31 conseillers municipaux nécessaires, il faut donc pour que cette gabegie perdure, trouver 8 personnes sur les 11 suivants de la liste feu-« Union Citoyenne » du second tour des municipales de 2014.

Les 11 suivants sont :

35 : M. Simon BACHELIER (Liste Gandais et n’habitant plus Villejuif)
36 : Mme Christel ESCANGON (Liste Le Bohellec)
37 : M. François LAZARD (liste Harel)
38 : Mme Muriel LARRAZET (liste Vidal et n’habitant plus Villejuif)
39 : M. Samir BOUNACEUR (liste Le Bohellec)
40 : Mme Elisabeth DURAND (Liste Harel mais désormais Obadia)
41 : M. Herve ANDRIEUX (liste Gandais)
42 : Mme Mariama ANDRE (liste Le Bohellec)
43 : M. Fernando DE OLIVEIRA (liste Harel)
44 : Mme Soledad ZIGNAGO (liste Gandais)
45 : M. Stephane GUYOT (liste Vidal et n’habitant plus Villejuif)

Même si en arithmétique politique, il faut substituer à l’exactitude rigoureuse le calcul des probabilités, au mieux seuls 4 conseillers supplémentaires (en rouge ci dessus) semble en mesure de compléter le tableau de la majorité Lebohellec-Obadia.

4 sur les 8 nécessaires (sic!), voire au pire 5 conseillers en ajoutant l’élu FN Gaborit, comme cela a déjà été fait lors du vote du budget 2017, mais celui-ci semble avoir déjà regretté son vote devant l’attitude inepte du maire et son équipe lors du conseil municipal du 30 juin et au cours duquel il s’est joint à toute l’opposition.

Comme toute la ville le réclame, il est temps de mettre fin à cette mascarade, et avant que la ville ne soit mise sous tutelle préfectorale, la démission collective de l’opposition en est désormais la clé, des démissions individuelles ne feraient que conforter la faible majorité actuelle car n’entrainant pas une élection anticipée

« Dieu créa les nombres entiers, et le reste est l’œuvre de l’humain », aux élus de l’opposition désormais de prendre leurs responsabilités, ils auront sinon, à en rendre compte devant les agents communaux comme devant les Villejuifois et Villejuifoises.

Pour paraphraser Jean-Pierre Chevènement :

Désormais, les élus de l’opposition à Villejuif, soit ils démissionnent, soit ils ferment leur « g….. » (et ce jusqu’en 2020….) : qui le souhaite ?

Pas nous ! et nous sommes prêts à participer à la construction d’un rassemblement majoritaire alternatif (lire notre dernière tribune), autour d’un projet mettant Villejuif au cœur du développement du Grand Paris tout en respectant les Villejuifois et les Villejuifoises et leurs agents municipaux.

Tribune de Juillet : Les Élus VnV se mettent En Marche

A l’heure où la nouvelle majorité budgétaire de notre collectivité n’est assurée qu’avec l’aide de la voix du FN, l’élection d’Emmanuel Macron a repoussé le risque Marine Le Pen.

 A l’heure où la moralisation de la vie politique est devenue incontournable, un récent Conseil Municipal a révélé que la majorité avait octroyé un logement de fonction, hors du département, au nouveau DGS au loyer faramineux de 2 800€ par mois !

Les Villejuifois ont répondu sans appel à toutes ces dérives en sanctionnant d’un score de seulement 11% la candidate soutenue par cet exécutif, complice par ailleurs de passivité face à la dégradation de toute la ville par affichage sauvage.

Les élus VillejuifNOTREville, adhérents de la 1ere heure, à titre personnel, de La République En Marche, se réjouissent de la confiance donnée à leur candidate (et désormais Députée élue) Albane GAILLOT dès le 1er tour des législatives avec un score de plus de 34%, plaçant ainsi LREM en 1ere force politique de la ville, en lui donnant la responsabilité de construire un rassemblement majoritaire alternatif à ce qu’il est convenu de nommer désormais un radeau de la méduse sans autre cap que de conserver ses petits acquis.

Les enjeux liés au Grand Paris et aux réformes territoriales sont trop importants pour laisser les mains libres à l’opportunisme sans vision.

Les Français ont su tourner la page, à leur tour, les Villejuifois sont en droit d’attendre autre chose de leurs représentants. L’exemple de l’alternative En Marche démontre que cette alternative est possible.

En souhaitant à toutes et tous le meilleur été possible…

VILLEJUIF : Nouvelle alerte au Préfet pour mise en péril de la gestion communale

Une fois de plus nous sommes contraints d’alerter le représentant de l’État suite au Conseil Municipal qui s’est tenu le 10 juillet dernier à Villejuif.

 

« En complément des éléments portés à votre connaissance par notre courrier du 7 juillet dernier, La liste s’allonge encore des entorses au droit qui séance après séance émaillent notre instance : (suite…)

Personnel communal : Une situation plus qu’alarmante…

Lors du Conseil Municipal du 10 juillet 2017 (voir notre article sur la saisie du Préfet après l’interruption de celui du 5 Juillet), le tableau des effectifs a (enfin) été présenté.

Le tableau des emplois (ou des effectifs) est un outil incontournable de la gestion du personnel en présentant un état au 31 décembre de l’année passée de l’effectif du personnel communal. Celui-ci normalement doit être annexé au vote du compte administratif mais à Villejuif rien ne se fait normalement….!

Retrouver ci dessous l’intervention de Philippe VIDAL :

« Monsieur le Maire,

Mesdames et Messieurs les élu(e)s,Résultat de recherche d'images pour "personnel communal"

Toutes les belles paroles visant à rassurer les agents, leur promettre tout ce qu’ils voudront : leur bien-être, une plus grande efficacité des services, la prévention des risques… se heurtent aujourd’hui au mur du réel de ce tableau des effectifs.

A force de mépris des instances, de décisions discrétionnaires, de séances de négociations non sincères,…  sur tous les plans et notamment humains, votre bilan est à l’image de ce rapport et interroge sérieusement sur la forme comme sur le fond. (suite…)

Rappel au Droit, les élus VillejuifNOTREville contraints de saisir le Préfet

Une fois de plus un Conseil Municipal à Villejuif n’a pu se tenir jusqu’au bout…

Les élus VillejuifNOTREville ont été contraints d’alerter par courrier l’autorité Préfectorale sur le blocage de notre assemblée délibérante :

 

« Monsieur le Préfet,

C’est avec regrets et consternation que les élu(e)s communaux signataires de ce courrier ont souhaité vous alerter sur les dysfonctionnements graves de l’institution démocratique au sein de laquelle nous avons l’honneur de siéger.

En à peine un mois, les conseils municipaux de Villejuif des 2 juin et 5 juillet 2017 ont été interrompus à la suite du non-respect des droits des conseillers municipaux. Quant à celui du 30 juin, uniquement consacré à l’élection des délégués pour les élections sénatoriales de septembre 2017, il a fait l’objet de plusieurs controverses sur la légalité de son déroulé.

L’envoi tardif des rapports, l’autorisation sélective des droits d’expression des élus, les non-réponses systématiques aux questions orales déposées, l’absence totale de débats… sont  désormais monnaie courante dans notre assemblée.

L’autoritarisme assumé de notre maire est incompatible avec le fonctionnement républicain d’une assemblée élue démocratiquement. (suite…)

Sénatoriales : Élection scandaleuse (et frauduleuse) des grands électeurs à Villejuif

Vendredi 30 Juin 2017 avait lieu un Conseil Municipal Extraordinaire ayant pour objet la désignation de 34 délégués supplémentaires (*) couramment appelés « grands électeurs » pour les élections sénatoriales du 24 Septembre prochain.

(*) Tous les Conseillers Municipaux (45) sont de droit délégués y compris notre ami (et Président de Groupe) Paulo NUNES qui s’était vu attribuer la nationalité Française quelques jours plus tôt (au grand regret du maire qui narquois, quelques jours plus tôt lui avait fait remarquer qu’il ne pourrait participer au vote !)

5 listes ont été présentées : (par ordre alphabétique)

(suite…)

Majorité municipale : Bruits de Couloirs et claquages de portes….

Inauguration d’une nouvelle rubrique qui régulièrement (en fonction de l’actualité) vous fera vivre de l’intérieur (les yeux dans les bleus…. de la politique locale) les affres de cette nouvelle majorité.

Coups bas, turpitudes, claquements de portes, alliances et dés-alliances, bassesses, déshonneurs, ….. tout tout tout vous saurez tout sur cette gabegie.

Toutes nos informations sont vérifiées, néanmoins comme dans la mare aux canards du journal éponyme les couacs sont toujours possibles alors n’hésitez pas à nous solliciter si vous souhaitez corriger, contribuer, ….

Au sommaire cette semaine :

(suite…)

Nouvelle majorité : Toucher ou Creuser le fond ?

Au lendemain du dernier conseil municipal la seule question qui se pose désormais est de savoir à quel moment l’actuel maire de Villejuif et sa nouvelle majorité budgétaire considéreront avoir touché le fond ?

Au déroulé des conseils municipaux comme des comités techniques il a été indéniablement démontré l’incapacité à tenir les séances et à répondre aux interrogations légitimes des élus.

Les adjoints ne savent plus quoi inventer pour expliquer l’étiolement de leur majorité et les déboires liés à leur gestion : harcèlement en direction de l’administration, complot communiste à l’origine de rémunérations indues, etc… (suite…)

Villejuif ou Bokassa City ?

Le ménage et la grande transformation continuent à Villejuif avec, c’est désormais officiel, un super DGS à la tête de l’administration. Alors, accrochez-vous !

On se souvient que le dernier n’avait pas donné satisfaction à monsieur le maire : trop mesuré, trop peu politique, pas assez défenseur d’élu(s) mis en cause pour harcèlement en direction d’agents et sans doute trop probe. Bref, remercié et payé comme bien d’autres à rester chez lui.

Pas grave puisque ce sont les Villejuifois qui acquittent les quelques 300 000€ annuels (!) cumulés que coutent aux finances de la ville (et donc aux Villejuifois) les divers membres de la Direction générale mis sur la touche sans raison.

Après des mois de recherche insatisfaisante et d’interim poussif (pas facile de recruter à Villejuif, bizarre, non ?) la perle rare est enfin trouvée, mais la négociation sur les avantages a semble-t-il été ardue.

Passé auparavant par Garges et Bobigny, la nouveau DGS fait parler de lui avant même d’être nommé : au-delà des polémiques et souvenirs laissés dans les communes dont il s’est fait remercier, on se souvient d’un débat mémorable en Conseil municipal en février concernant l’attribution à ce dernier d’un logement de fonction. Même pas peur, la délibération avait été votée de justesse à une voix près ! (suite…)

Lettre de démission d’Adjoint de Philippe VIDAL au Préfet

Ci dessous le courrier complet de démission de Philippe VIDAL (également à télécharger  ici) de son poste d’adjoint adressé comme il se doit au représentant de l’Etat dans le département.

Cette démission sera définitive à partir de son acceptation par le Préfet.

 

Monsieur le Préfet,

Par la présente, je vous fais part de ma décision de démissionner de mon mandat d’adjoint au Maire de Villejuif.

Si dans un premier temps j’ai estimé que ma responsabilité était de rééquilibrer les orientations de la majorité encore en responsabilité et de corriger ce que je considérais comme des excès en termes de postures politiques, force est de constater que je suis arrivé au bout de cette logique. A tel point que je me trouve désormais dans l’impossibilité de m’associer de quelconque façon à ce qui reste de cette majorité municipale appelée par le passé « Union Citoyenne ».

En effet, j’ai progressivement pris connaissance d’un certain nombre de dérives et arrangements avec le droit que j’ai dénoncés auprès de votre personne et qui font aujourd’hui l’objet d’une action en justice.

(suite…)

%d blogueurs aiment cette page :