Majorité municipale : Bruits de Couloirs et claquages de portes…. (3)

Après le succès d’audience du 1er volet de cette nouvelle rubrique, comme du 2ème épisode, voici les dernières nouvelles pour vous faire vivre de l’intérieur (les yeux dans les bleus…. de la politique locale) les affres de cette nouvelle majorité budgétaire LR-UDI-MODEM-FN.

Coups bas, turpitudes, claquements de portes, alliances et dés-alliances, bassesses, déshonneurs, ….. tout tout tout vous saurez tout sur cette gabegie.

Toutes nos informations sont vérifiées, néanmoins comme dans la mare aux canards du journal éponyme les couacs sont toujours possibles alors n’hésitez pas à nous solliciter si vous souhaitez corriger, contribuer, ….

Les tontons flingueurs…

Lors du dernier épisode nous vous annoncions que le DGS, Nitya DORESSAMY(vous savez celui au logement de fonction à 2 800€ par mois), recruté par le maire pour « faire le ménage » (cf. l’affaire de la chasse aux rémunérations des chargés de mission) avait obtenu la peau du directeur de cabinet.

Nous vous annonçons l’arrivée du nouveau Directeur de Cabinet du Maire : M. Antoine DIERS qui va constituer une très belle équipe avec le DGS et MLM et qui ont déjà tous les 3 leur surnom au sein de la mairie…Une belle personne, à vous de juger :

OK Corral…

L’ambiance est au beau fixe au sein de l’exécutif….

  • Alain CAPORUSSO, et Lucille YAPO viennent de s’étriper se renvoyant l’un et l’autre à la figure le fait de « s’occuper de leurs fesses ».
  • Valérie ARLE (qui assiste désormais à tous les bureaux Municipaux) a réussi à faire sortir de ses gonds Elizabeth BERTON(la nouvelle conseillère « déléguée à tout »)  qui est partie en claquant la porte.
  • Pas de nouvelle de la plainte en diffamation/dénonciation calomnieuse de Laurence LOUDIERE contre le maire qui l’avait accusé publiquement de complicité s’agissant du tag sur la mairie.
  • A noter l’agression verbale caractérisée de Fadma OUCHARD(la nouvelle présidente du CT, signataire du fameux « courrier des 17 » d’insultes envers les agents et leurs représentants) contre l’Adjointe au personnel lors du dernier CT s’agissant des sujets RH.

Allo Papa Tango Charly…

Michel MONINest toujours porté disparu du conseil municipal, tout comme de la cérémonie du 11 Nov. Le Préfet a confirmé sa démission de son poste d’adjoint aux Sports et à la Jeunesse. Sa fidèle conseillère déléguée à la jeunesse Lucile YAPO aurait d’ailleurs refusé la délégation aux Sports.

I need you…

La campagne électorale des prochaines municipales est lancée, MLM a ouvert son local de campagne (attention l’image est trompeuse il n’est pas « encore » sous les barreaux) et soigne ses maillons faibles…

Maryse DUMONT-MONET (souvenez vous des menaces qui pesaient sur elle) et Alain LECAVELIER  étaient tout fiers de porter la gerbe aux cotés de MLM lors de la cérémonie du 11 Nov.; et Alain CAPORUSSO n’a jamais autant bondé le torse en remplaçant Michel MONINlors de la lecture du message du secrétaire d’état aux anciens combattants.

Mais tais toi… !

Jorge CARVALHO  dont on attend toujours avec « gourmandise » les prises de parole, a encore fait des siennes lors du dernier Comité Technique.

Sur un dossier qui faisait consensus, il s’est autorisé à « remercier » les représentants du personnel qui  « pour une fois » avait voté en fonction de l’intérêt des agents, et pas par intérêt politique de leur « centrale. » !

Inutile de détailler la « gêne » de tous les représentants de l’exécutif et le « dépit » des représentants du personnel face à la finesse de l’analyse…

La vérité si je mens…

Alors que toute la droite, dont MLM, a résolument voté CONTRE la mise en place du RIFSSEP (nouveau régime Indemnitaire) au T12, il continue de soutenir que la mise en place de ce RIFSSEP-alibi (cf. l’affaire des sur-rémunérations des nouveaux Directeurs) à Villejuif est une obligation légale et qu’il n’a pas d’autre choix.

Le Bohellec a tellement peur de ne pas voir ce RIFSEEP voté (dont il pense que cela lui permettra de masquer les illégalités des sur-rémunérations des DG), qu’il en est à avoir convoqué, re-convoqué et re-re-convoqué 3 Comités Techniques sur ce seul sujet !!!

Les Pétroleuses…

Valérie ARLE et Maryse DUMONT-MONNET postuleraient toutes les 2 pour un poste d’Adjointe…

Pendant ce temps, le clan OBADIAs’affronte au clan BOUNEGTA et menace de voter contre les 2 prétendantes sus-nommées si leur propre candidate Elizabeth BERTON n’est pas promue. Dans le même temps Lucille YAPO serait la candidate préférée de MLM ! #micmac lors du prochain Conseil du 8 décembre.

La suite au prochain numéro, n’hésitez pas à partager….

Le résumé de l’épisode 1

Le résumé de l’épisode 2

Publicités

Quand la tutuelle s’en mêle… (enfin !)

En marge de la saisie du Procureur de la République pour faux en écriture publique par personne dépositaire d’autorité publique, une délégation d’élus de l’opposition de la Mairie de Villejuif a été reçue en sous Préfecture de L’haÿ les Roses suite à leur demande (cf. le courrier de demande audience signé par les 21 élus de l’opposition).

La réunion a duré près de 2 heures, dans un climat extrêmement cordial face à une tutelle parfaitement informée des différents dossiers en cours.

Tour à tour les élus de la délégation (S Taillé Polian PS – G Lafon PS – A Lipietz EELV – J Harel SE – Ph Vidal LREM) ont ainsi pu aborder les points suivants structurés autour de 6 grands chapitres.
(suite…)

Un pas (de travers) de plus est franchi…, 21 élu(e)s saisissent la Procureure de la République

3 ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende !

Voici ce que prévoit l’Article 441-1 du code Pénal s’agissant des atteintes à la confiance publique via l’usage de faux, et raison de la saisie de la Procureure de la République par 21 élu(s) de l’opposition dans le cadre de la malheureuse procédure d’expulsion de la Bourse du Travail, voulue par le maire et ses complices, qui à force de mensonges se prennent de plus en plus les pieds dans le tapis s’agissant de cette affaire.

Les 2 gros mensonges initiaux :

  1. Les syndicats occuperaient ce bâtiment, « propriété publique de la Ville », sans droit ni titre
  2. La Ville devait libérer d’urgence ce bâtiment afin de le vendre pour financer la construction de l’École dite des Réservoirs

Mais la réalité est toute autre…

(suite…)

Censure de notre Tribune politique dans le journal municipal

C’est une grande première à Villejuif…

le Maire de Villejuif n’a désormais plus rien à perdre et ne recule décidément devant rien !

En Septembre, une première tentative d’intimidation avait été envoyée à quasiment l’ensemble des groupes d’opposition s’agissant du contenu de leur tribune politique. Intimidation restée sans suite, le Conseil d’État depuis un arrêt de 2016, considère en effet que le maire n’a pas à contrôler le contenu des supports, celui-ci n’engage que la responsabilité de leurs auteurs.

Un pas de plus a été franchi, au prétexte du principe de précaution s’agissant de sa responsabilité pénale en tant que du directeur de la publication, ce dernier à fait le choix de CENSURER notre dernière tribune dans le journal Municipal de novembre. (suite…)

Retour sur le Conseil Municipal du 23/10/17

Après l’interruption de la séance du Conseil Municipal du 13 Octobre suite à l’irruption de manifestants contre la cession de la Bourse du Travail et surtout suite au refus du maire de laisser s’exprimer ceux-ci  voire de les rencontrer, une nouvelle séance de Conseil a donc été programmée.

Les réponses aux nombreuses questions s’agissant de la liste des « décisions du maire » n’ont, une fois de plus, pas été apportées. Par ailleurs, nous n’avons malheureusement pas été suivi par le reste de l’opposition s’agissant de la décharge de délégations du maire, ceux-ci semblant donc se satisfaire d’une situation inacceptable ! (allez comprendre ?)

Néanmoins, Paulo NUNES, a ouvert la séance au nom de l’ensemble de l’opposition afin que cessent les dérives dans l’usage du boitier électronique de vote : (suite…)

Trop d’abus et d’irrégularités, nous demandons la fin des délégations octroyées au maire et saisissons le Préfet

Le non respect du droit au sein de nos Conseils Municipaux, et donc des institutions, est devenu la règle….

La liste de nos alertes au Préfet s’allonge :

Une nouvelle fois, nous sommes contraints de saisir le Préfet en vue du prochain Conseil Municipal du 13 Octobre prochain, pour excès de pouvoir et non-respect des droits des élus. (suite…)

Bourse du Travail : plus c’est gros plus ça passe…. ou pas !

La saga de la bourse du travail continue et le maire s’enfonce dans ses mensonges.

Suite aux basses œuvres de l’été du maire et de sa majorité budgétaire LR-UDI-MODEM-FN (retrouver ici notre précédent article), nous avons assisté depuis à plusieurs mobilisations dont la « fameuse occupation de l’hôtel de ville ».

Depuis 21 conseillers municipaux (du jamais vu !) ont co-signé un courrier à destination:

  • du Préfet afin de l’alerter sur le caractère illégal de cette expulsion comme du caractère mensonger des arguments,
  • de l’exécutif afin d’obtenir un débat en conseil municipal sur le sujet comme le veut la loi.

Nous venons de recevoir la réponse de le Bohellec (à retrouver ici en intégralité) qui, sans le vouloir, confirme le bien fondé de ces demandes !

En effet, la référence faite à l’article L1311-18 (il y a d’ailleurs une erreur dans le courrier puisqu’il est indiqué l’article L1311-8) dans l’avant dernier paragraphe de la réponse est éloquente : (suite…)

Majorité municipale : Bruits de Couloirs et claquages de portes…. (2)

Après le succès d’audience du premier volet de cette nouvelle rubrique, un nouvel épisode pour vous faire vivre de l’intérieur (les yeux dans les bleus…. de la politique locale) les affres de cette nouvelle majorité budgétaire LR-UDI-MODEM-FN.

Coups bas, turpitudes, claquements de portes, alliances et dés-alliances, bassesses, déshonneurs, ….. tout tout tout vous saurez tout sur cette gabegie.

Toutes nos informations sont vérifiées, néanmoins comme dans la mare aux canards du journal éponyme les couacs sont toujours possibles alors n’hésitez pas à nous solliciter si vous souhaitez corriger, contribuer, ….

Annie GRIVOT (11ème adjointe en charge du logement), n’a toujours pas donné suite à notre proposition de rencontre s’agissant de l’affaire dévoilée lors du dernier Conseil Municipal de favoritisme dans les attributions de logements à l’OPH. #jepreferenepassavoir

L’adjoint au centre de ce délit qui relève du pénal se fait depuis tout petit petit petit ….

Laurence LOUDIERE (3eme adjointe en charge des RH) s’est trouvée violemment prise à partie devant plusieurs témoins par le maire l’accusant de complicité s’agissant du tag sur la mairie en fin de semaine dernière.

« Regardez Mme Loudière ce que font vos amis, ceux que vous protégez….! » a-t-il directement accusé son adjointe en public…

L’image contient peut-être : 5 personnes, personnes souriantes, mariage, costume et intérieurL’intéressée devait aller porter plainte pour propos diffamatoires… #ambiance

A noter d’ailleurs que l’adjointe RH n’était pas présente lors de la rencontre avec le personnel de ce lundi, a-elle craint une nouvelle agression du maire ? (suite…)

Détournement de fond public, l’aveu…

Après avoir tenté d’étouffer l’affaire des rémunérations illégales des nouveaux directeurs en s’en prenant à 10 chargés de mission, c’est désormais les 1200 agents de la collectivité qui vont payer !

Petit retour en arrière…

Souvenez vous de cet arrêté de nomination illégal que nous avions publié, et qui depuis constitue l’une des pièces de la plainte en cours pour détournement de fond public.

Depuis, suite à une première action en justice, s’agissant de l’écran de fumée inventé par le maire et sa majorité via la réduction de salaire des 10 chargés de mission, le tribunal a tranché et l’agent en question doit retrouver ses droits.

Les pièces fournis lors de cette procédure par la mairie elle même ont d’ailleurs  confirmé ce que nous écrivions depuis des mois et qui permet de comprendre le refus du maire de transmettre les arrêtés de rémunération concerné malgré un avis positif de la CADA.

Difficile de produire mieux comme 1er aveu….! (suite…)

Délit de « favoritisme » au cœur des débats du Conseil Municipal

Le Conseil Municipal du 18 Septembre 2017 a bien mal démarré !

La maire avait décidé de la convocation en urgence de ce conseil dans des conditions méprisant la loi et notre règlement intérieur pour entériner un décret paru il y a un peu plus d’1an !

Nous avons de ce fait alerté (une nouvelle fois !) le Préfet s’agissant de ces nouveaux manquements à la loi (notre courrier au Prefet est à retrouver ici)

Quoi qu’il en soit, la question du transfert de notre OPH vers le territoire T12 a été l’occasion pour nos élus de mettre en lumière les pratiques clientélistes de la majorité.

Retrouvez ci dessous la fin de l’intervention de Philippe VIDAL (la version intégrale de la déclaration est à retrouver derriere ce lien)

Extrait : (suite…)

%d blogueurs aiment cette page :