ChasseS aux sorcières à tous les étages… des élu(e)s !

Suite au dernier conseil municipal du 30 septembre, et la mise en échec du maire, c’est désormais au tour des élu(e)s de la majorité de faire l’objet d’une véritable chasse aux sorcières.

En fait de DEUX chasses aux sorcières !

  1. Qui a voté contre le budget modificatif ?
  2. Qui n’a pas payé sa contribution aux frais de justice ?

1. La chasse au traitre

Depuis le dernier conseil municipal, c’est la grande débandade dans la majorité et les langues des élu(e)s de la majorité se lâchent, voire accusent :

Favoritisme dans les recrutements qui se font en catimini dans le bureau du maire, détournement de budget, humiliation publique, menace de démission, ….

N’est pas champion du monde qui veut !

Extraits de mail internes :

« Le Directeur jeunesse avec la bénédiction de MLM à pris 10 700 € au sein du budget jeunesse pour rémunérer Robert PIRES sans me consulter et sans m’en informer. Pire après le passage de Robert PIRES, je reçois un parapheur pour validation comme si j’avais été associée à cette décision »

et encore…

« Si il y a des personnes qui trouvent que ma place n’est pas avec vous, je peux présenter ma démission du conseil. De toutes les manières nous sommes tous considérés comme des pots de fleurs. » (cf. notre dernier bruit de couloirs sur les potiches du maire)

« vous avez recruté le président d’une association sportive…. sans ouverture de poste…
…. MLM et le directeur jeunesse ont osé recruter le président d’une association sportive……. en vu de sa ré-élection en 2020. »

toujours plus…

« Qu’il cherche ses ennemis parmi ses amis parce que certains mangent avec les loups la nuit et pleurent avec le berger la journée. » 

Bref c’est une véritable ambiance de fête dans cette majorité au sein de laquelle désormais tout le monde accuse tout le monde de forfaiture !

2. La chasse aux sous…

Tous les agents de la ville se souviennent de l’immonde lettre signée par 17 élu(e)s de la majorité, publiée en mai 2016, insultant copieusement les agents comme leurs représentants.

Depuis, le président de l’association de soutien au maire de l’époque a été condamné pour diffamation.

Celui-ci n’étant qu’un lampiste, a protégé les signataires qui semblent cependant aujourd’hui avoir la mémoire courte.

Du coup, le maire dans un grand mélange des genres, intervient dans le débat n’hésitant pas à écrire à ses supporters sur du papier à l’entête de la mairie !

Le 1er magistrat dénigre une décision de justice

S’associant pleinement au contenu du courrier, le maire n’hésite pas à commenter la condamnation :

La justice y voit de la diffamation. Le « système » a été plus fort.

Pire, celui-ci écrit :

  • « Au plan stratégique et politique un appel aurait pu amener ce sujet a ressortir dans quelques mois, en pleine campagne municipale »
  • « Laurent a eu une attitude exemplaire et vous a protégé »

et termine son propos de manière menaçante vis à vis de celles et ceux qui ne contribueraient pas au paiement de la condamnation.

C’est donc dans une ambiance parfaitement délétère que va se terminer ce lamentable mandat.

Le maire n’a désormais plus de majorité au sein du conseil municipal, les langues se délient aussi vite que les défections et les élus de l’opposition ont déjà annoncé que les votes à bulletin secret risquent de devenir la règle puisque cette procédure de vote annule la voix double du maire en cas d’égalité.

Publicités

Poster un commentaire, une réaction, une proposition ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s