Compte Administratif 2017 : Une quinzaine d’élu(e)s saisissent le Préfet

Suite au comportement indigne de la République de M. Le Bohellec et sa majorité s’agissant du vote du Compte Administratif 2017 lors du Conseil Municipal du 21 Juin dernier, une quinzaine d’élu(e)s saisissent l’autorité Préfectorale.

Cette nouvelle alerte porte évidemment sur le fond du dossier s’agissant des chiffres présentés, mais également sur la forme du déroulé des débats.

Les chiffres ne mentent pas, eux !

Le taux d’exécution budgétaire 2017, particulièrement alarmant, à seulement 34% du réalisé sur le prévu (!), (pour faire simple, les services rendus à la population n’ont été réalisé qu’à hauteur 1/3 de ce qui avait été prévu).

Cette inexécution budgétaire place VILLEJUIF dans la catégorie des villes les moins bien gérées de FRANCE, et constitue le signe d’une désorientation totale de nos services qui doivent faire face tour à tour :

  • à l’incompétence notoire des élu(e)s de secteur,
  • à l’autoritarisme absolu d’un Directeur Général des Services, recruté pour « faire le ménage »,
  • aux injonctions paradoxales d’un exécutif clientéliste sans ligne directrice.

 

Le principe de sincérité budgétaire, qui implique à la fois exhaustivité, cohérence et exactitude des informations financières fournies lors du vote du budget, est également particulièrement mis à mal en affichant un résultat comptable de l’année 2017 de plus de 42 M€ sur une dépense totale budgétisée de 229,5 M€ (fonctionnement : +12 M€ – Investissement +30 M€), tout en se targuant d’une progression de +71,23% du résultat comptable de la section de fonctionnement !

Quand la médiocrité règne, l’incompétence est une règle, la roublardise une culture.

Un comportement Anti-Républicain

Le débat du Compte Administratif s’est tenu dans des conditions indignes de notre République, et parfaitement contraires aux modalités même du Règlement Intérieur du Conseil Municipal.

Ce n’est pas acceptable au sein d’une assemblée démocratiquement élue.

Retrouvez l’intégralité du courrier de saisie du préfet ci dessous :

Publicités