Vote du Compte administratif… l’heure de vérité !

Le Conseil Municipal du 21 Juin sonne comme l’heure de vérité s’agissant de la « bonne » gestion financière de notre ville. Les documents du Compte de Gestion comme du Compte Administratif ne mentent pas et constituent l’exact reflet de l’exécution (ou plutôt en ce qui concerne Villejuif de l’inexécution) budgétaire de l’année 2017.

La lecture de ces documents permet d’observer si les objectifs fixés lors du budget primitif ont été atteints et éclaire les Villejuifois sur le niveau des promesses tenues…

« Le budget 2017 sera plus sincère que celui de 2016″

Lors du vote du Budget, F. Le Bohellec s’en était fièrement targué lors des débats….. force est de constater qu’il l’était encore moins, les chiffres ne mentent pas eux !

Lors de notre intervention sur le budget 2017, l’ex Adjoint aux Finances Philippe VIDAL avait dénoncé un budget 2017 sans orientation ni choix politique, un budget insincère et traficoté (retrouver l’intégralité de son intervention).

Extraits :

« nous avons un budget qui ne fait pas de choix, un budget qui pose plus de questions qu’il ne résout de problèmes sauf en ce qu’il permet une seule chose, d’éviter de faire des choix. »

« Si pour vous être élu(e)s c’est se complaire dans le confort des non décisions en espérant que la complexité des équilibres des chiffres de la M14 s’ajustera d’une façon ou d’une autre (« ce sont des données techniques après tout aimeront sans doute à penser certains ») alors oui votez ce budget.
Mais si vous avez le commencement du moindre doute, la moindre ambition de sérieux et la moindre once d’exigence, alors votre responsabilité sera de ne pas valider ce qui nous est présenté ce soir. »

Une majorité qui navigue à vue

Sans orientation, sans cap, sans priorité, sans choix,…. c’est donc l’ensemble des services qui ont fait les frais de cet amateurisme pour arriver à l’écart considérable de près de 5 M€ ! entre ce qui était budgétisé (donc ce qui avait été prévu de faire) et ce qui s’est réellement fait :

  • moins 13 % s’agissant des dépenses de fonctionnement, 13,9 M€ versus 16,1 M€
  • s’agissant du budget RH, 49,2 M€ versus 51,4M soit l’équivalent de 50 postes

Il ne s’agit en aucun cas d’un effet limitation des dépenses (qui se prévoit lors de la construction du budget), il s’agit en fait d’une inexécution budgétaire, donc de services prévus mais non rendus à la population.

S’agissant des recettes , par contre, les recettes ont explosées sous l’effet des cessions foncières à marche forcée (+ 14 M€) comme en témoigne la forêt de grues qui jalonne désormais notre quotidien.

Un budget 2017 manifestement insincère :

Le principe de sincérité budgétaire implique l’exhaustivité, la cohérence et l’exactitude des informations financières fournies aux Conseillers Municipaux.

En affichant un résultat comptable de l’année de plus de 42 M€ sur une dépense totale budgétisée de 229,5 M€ (fonctionnement : +12 M€ – Investissement +30 M€), et en se glorifiant d’une progression de +71,23% du résultat comptable de la section de fonctionnement, cette majorité fait elle même l’aveu de l’insincérité de son budget 2017.

A ce niveau d’approximation et inexécution, ce n’est même plus de l’insincérité, c’est de l’incompétence notoire !

Le personnel communal au cœur de la tourmente

Les dépenses RH, 1er poste budgétaire de la ville, constitue le meilleur marqueur des orientations politiques de cette majorité.

  • – 1,3 M€ sur les frais  de personnel titulaire (soit 30 à 40 postes budgétisés et non pourvus), dans le même temps,
  • + 400 000 € sur les frais de personnel contractuel (la privatisation de nos services est en route)
  • Le budget des emplois d’avenir et des apprentis à moins 30% versus le prévu
  • Le budget de formation de nos agents à moins de 60% du prévu

On comprend mieux les alertes de la médecine du travail !

Saisie de la Chambre Régionale des Comptes par le Préfet ?

Devant le caractère manifestement insincère du budget, nous voyons mal comment ce compte administratif pourrait être adopté, même par les élu(e)s de la majorité (d’autant que le maire ne peut participer au vote !).

Ceci aurait pour effet salutaire une saisie immédiate de la Chambre Régionale de Comptes par le Préfet, et les pouvoirs de l’assemblée délibérante en matière budgétaire seront immédiatement suspendus.

Verdict Jeudi 21 Juin, tard dans la nuit car le maire et sa majorité ont fait le choix de placer en fin fin de conseil les débats budgétaires… (pour éviter trop de public dans la salle ?)

Ambitions 2020

Les élus VillejuifNOTREville Paulo NUNES et Philippe VIDAL défendent, et ont toujours défendu, des choix budgétaires réalistes, en adéquation avec leurs ambitions pour la qualité de vie des Villejuifois, ainsi qu’une exécution budgétaire transparente, conformément à leurs valeurs, et vous invitent à contribuer au futur projet Municipal alternatif : Ambitions 2020 pour Villejuif. 

Publicités

Un commentaire

  1. Soutien total à P . Vidal pour ses prises de position courageuse …et combative !

    Rencontre souhaitée pour préciser le projet immobilier / projetreulos et l’excès de pouvoir

    probable d’ un élu …. Merci à l’avance .

Les commentaires sont fermés.