Marianne, je bafoue ton nom…

Le contenu des dossiers du prochain Conseil Municipal du 29 Mai s’annonce déjà comme un recul sans égal des droits de l’opposition.

Jamais aucune Municipalité n’a osé aller aussi loin dans le glissement de la «démocratie municipale» vers la «monarchie municipale».

Depuis de nombreux mois les dérives autoritaires du fonctionnement de l’instance délibérante sont légions :

  • Prises de parole déniées aux élu(e)s de l’opposition,
  • Dossiers immobiliers non présentés en Commission,
  • Non réponses systématiques aux questions posées,
  • Irrespects récurrents des règles fixées par le Règlement Intérieur,

Au point que plus un seul Conseil Municipal ne se déroule correctement !

Plusieurs crans encore plus loin désormais…

En total sentiment d’impunité, et sans qu’aucun élu de la majorité ne s’y oppose, M. Le Bohellec poursuit sa démarche brutale et autoritaire en bafouant désormais sans honte les droits les plus élémentaires d’une démocratie Municipale :

  1. Les Commissions Municipales, chargées d’instruire les rapports devant être présentés aux élu(e)s,  sont désormais convoquées à 17h00 (plutôt que 19h00), empêchant ainsi les élus de l’opposition qui travaillent (contrairement à la majorité des élu(e)s de la majorité qui ne vivent que de leurs indemnités d’élu) d’y siéger, et donc de poser des questions…
  2. La restriction de l’utilisation des salles Municipales est décidée par un simple arrêté du maire. Les groupes politiques ne peuvent plus désormais disposer de la salle de la Médiathèque, pire, ils devront désormais se contenter d’une réservation de salle tous les 6 mois !
  3. La suppression des panneaux d’affichage libres est mise en œuvre par simple décision du maire d’attribution d’un contrat de sous-traitance.
  4. La protection fonctionnelle des élus est à l’ordre du jour du prochain Conseil pour les élu(e)s de la majorité mais refusée aux élu(e)s de l’opposition, visant ainsi à dissuader toute critique des agissements, de celui qui se comporte désormais en monarque absolu, et de sa cour d’adjoint(e)s godillots.

Quand les règles de base de notre république sont ainsi bafouées, n’est-il pas temps pour tous les élu(e)s de l’opposition de prendre (enfin) leurs responsabilités et mettre fin à cette mascarade autocratique ?

Retrouvez à ce sujet notre article Élections Municipales anticipées dans 3 mois… Oui c’est possible !

 

 

 

 

Publicités

Poster un commentaire, une réaction, une proposition ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s