Rapport sur le Budget 2018 : Premières analyses, est-ce bien sérieux ?

La séance du Conseil Municipal du 9 février 2018 doit être l’occasion de l’examen et vote du budget 2018.

Après l’inique non-débat d’Orientation Budgétaire de la précédente séance à quoi faut-il s’attendre ?

Pour commencer, il faut bien comprendre qu’un budget municipal n’est

pas l’équivalent d’un budget d’entreprise, bien au contraire…

  • si l’un vise à produire le meilleur résultat comptable,
  • l’autre est un outil d’autorisation, de prévision et de gestion indispensable au bon fonctionnement d’une collectivité au service de ses administrés, et s’apparente plutôt à la tenue d’un budget au sein d’une famille.

On définit ses priorités, on arbitre en fonction de ses moyens, on étale dans le temps ses dépenses, on met de coté pour les vacances, on rembourse ses emprunts, on envisage de nouveaux investissements, …

S’agissant d’une commune celui-ci est présenté en 2 budgets séparés ayant chacun des recettes propres : Le budget de fonctionnement et le budget d’investissement, qui chacun s’analyse politiquement en fonction du budget voté l’année précédente (et non en fonction du consommé de l’année précédente, comme le fait cette majorité qui compare choux et carottes sans d’ailleurs en comprendre la différence.

Aucun adjoint n’a été capable de répondre aux questions sur son budget lors du dernier ROB et il y a fort à parier que ces derniers ne feront que lire leur note toute préparée (sans la comprendre !), lors du prochain conseil.

Que nous dit le budget de fonctionnement 2018 versus celui voté en 2017 ?

  • Des recettes qui augmentent de 0,65%
  • Des dépenses qui augmentent de 4,05 %

Nous sommes donc dans un choix politique tout à l’inverse d’une gestion raisonnable de la dépense publique, bien au contraire, à force de promesses de tous cotés et afin de faire plaisir à chaque Adjoint dont le vote POUR est nécessaire, c’est la gabegie financière qui prime et plus aucun plan de maitrise de la dépense n’est de mise…

Pire, alors que le gouvernement dans le cadre du pacte dit de Cahors, a précisé que le dispositif envisagé de maitrise des dépenses de fonctionnement des collectivités dont le budget dépasse 60 M€ (c’est le cas de Villejuif)  plaçait la barre à +1,20 % (« modulable à la hausse ou à la baisse » en fonction de 3 critères (démographie, revenu par habitant, efforts déjà réalisés). Chacun de ces trois critères pourrait donner lieu à un bonus de 0,15 % de dépenses supplémentaires autorisées soit au maxima 0,45% de bonus), la majorité nous présente une hausse des dépenses de fonctionnement de +4,05 % ! (à noter d’ailleurs que le ROB annonçait lui + 1,92%, la hausse des dépenses a donc plus que doublé entre temps !)

Le calcul est simple, c’est donc prés de 2,5 M€ d’écart qu’il faudra compenser en 2018

Que nous dit le budget RH 2018 versus celui voté en 2017 ?

Celui-ci est annoncé en hausse au global de 2,08%, néanmoins c’est dans les lignes de la M14 (plan comptable) qu’il faut regarder son détail et notamment la ligne 64111 (rémunération principale titulaire) qui n’augmente que de 380 000 € (+1,34%), alors que la ligne 64131 (rémunération non titulaire) augmente elle de près de 1,5M€ (+18%).

Au delà de cette claire volonté politique de privatisation des services, comment ces 380 000 € vont couvrir les promesses faites :

  • Doublement des effectifs de la police Municipale soit environ 1 M€
  • Nouveau régime indemnitaire RIFSEEP : 200 000 € de prime IFSE + 200 000 e de prime CIA soit 400 000 €
  • Ainsi que couvrir l’effet GVT (Glissement Vieillesse Technicité), variation de la masse salariale à effectif constant qui est selon les chiffres fluctuants énoncés (!) entre 600 000 et 1,4 M€ (et confirmé depuis à 900 000 €)

Une fois de plus le calcul est simple, c’est donc encore autour de 2 M€ d’écart supplémentaire qu’il faudra trouver en 2018 si les promesses doivent être tenues…

Entre 100 et 140 postes menacés, mais lesquels ?

A titre indicatif, ces 4,5 d’écart rien que sur le budget de fonctionnement correspondent à environ 100 à 140 postes au sein de nos services…

Vendredi soir c’est la soirée des vœux au personnel, pensez-vous que cette annonce sera faite ?

Que nous dit le budget d’investissement 2018 versus celui voté en 2017 ?

  • Des recettes qui augmentent de +16,25% pour atteindre 25M€ (versus 21M€ en 2017)
  • Des dépenses qui baissent de -4,38 % pour atteindre 30 M€ (versus 32M€ en 2017)

Alors que s’agissant de l’investissement, donc le Villejuif de demain, on pourrait s’attendre à l’inverse, pour une municipalité qui se déclare si volontiers tournée vers l’avenir !

les promesses n’engagent que ceux…. vous connaissez la suite !

A noter une fois de plus que le ROB annonçait lui 25 M€ en dépense d’investissement, soit un écart de 5M€ en moins de 15 jours… (tout cela n’est vraiment pas bien sérieux !)

S’agissant des recettes d’investissement, et notamment des 10 M€ (9,958 exactement) de cessions immobilières indiqués dans le projet de Budget, le dossier du ROB indiquait lui 8,4 M€ et l’adjoint rapporteur du dossier lui, répétait inlassablement à nos demandes d’explications en séance, qu’il s’agissait d’un montant total de cessions de 11 M€… allez comprendre !

Publicités

Poster un commentaire, une réaction, une proposition ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s