Le non-Débat d’Orientation Budgétaire 2018

Le Conseil Municipal du 26 Janvier devait être l’occasion de pouvoir (enfin) débattre  des Orientation Budgétaires  2018 suite au recours déposé par 21 élus en décembre dernier.

Si un nouveau document à bien été construit à la hâte pour satisfaire aux obligations légales comme à l’injonction du Préfet, le débat n’a une fois de plus pas eut lieu, aucun adjoint n’ayant été en capacité de répondre aux questions…

En effet, au delà du fait que ce nouveau rapport était de nouveau incomplet, et muet sur les questions d’investissements pluriannuels (seuls quelques chiffres sur l’unique année 2018 ont été délivrées) ,  celui-ci comportait de nombreuses incohérences relevées d’ailleurs par l’ensemble des oppositions.

Ci dessous quelques élèments de notre intervention :

Sur la partie fonctionnement….

Alors qu’il est annoncé en page 3 que la construction budgétaire est censée être basée sur un engagement politique (passé ?), de redressement des comptes de la ville, il semble bien que ces engagements politiques font aujourd’hui parti d’un temps où notre collectivité bénéficiait d’un adjoint aux finances soucieux de respecter des recommandations de l’audit réalisé en 2014, puisque votre ambition pour 2018 est une épargne nette négative de près de 1M€ !

S’agissant des dépenses structurelles, en page 11, nous apprenons que les dépenses de fonctionnement ont augmenté de 2,27% en 2017 et qu’elles sont prévues d’augmenter de près de 1,92% en 2018.

Malheureusement, il est fort justement indiqué en page 6 de votre même rapport que Villejuif est partie prenante dans le bloc des 319 communes embarquée par un contrat individuel avec l’état, dans le cadre d’un pacte financier pluriannuel, dit pacte de Cahors, imposant de contenir la hausse, à +1,2% par an avec une option de modulation à + 0,45% (soit + 1,65%),

Est-il bien sérieux dans ces conditions d’établir un budget de fonctionnement à + 1,92% soit un écart de plus de 600 000 €. Une paille !

Pour comprendre le peu de sérieux de ce rapport, il suffit de comparer la page 11 qui nous annonce une hausse de l’ordre de 2% du budget ressources humaines, alors que les pages 17 et 19 nous annoncent un objectif de stabilisation de la masse salariale et de maintien de celle-ci au niveau actuel soit 50,7 M€.

L’écart est de 1M€, une paille encore…  surtout lorsque se rajoute à ceci vos promesses de revalorisation du Régime indemnitaire à 2 fois 200€ soit 400 000 €, ou vos ambitions de recrutement sur la police Municipale à plus de 1M€ annuel…

Entre ce qui est annoncé et ce qui est chiffré l’écart est au minima de 3 M€ sans qu’aucun adjoint n’ait été en capacité de nous expliquer cet écart !

Sur  la partie Investissement

Il nous est pompeusement annoncé la continuité de l’effort de désendettement et un recours à l’emprunt strictement limité à 6M€ d’un montant inférieur donc au remboursement du capital annuel de notre dette.

S’en suit une liste des principales enveloppes d’investissements pour 2018 dont la simple addition se monte à 25,4 M€ sans que cette liste soit exhaustive d’ailleurs à l’exemple de vos ambitions sur la mécanisation de la propreté non chiffrée, ou bien l’important effort sur l’informatisation des services.

Vous nous annoncez pouvoir financer ceci via entre autres, les différents projets urbains partenariaux (PUP)  ainsi que vos projets de cession, pour un montant total de recettes calculé à 17,5 M€

25,4 M€ de dépenses d’un côté, 17,5 M€ de recettes de l’autre, le reste à financer est donc de 7,9 M€ et non 6 ! Un écart de près de 2 M€ sans qu’une fois de plus aucun adjoint n’ait été en capacité d’expliquer

Nous en sommes à près de 5M€ d’approximation dans les projections, à ce niveau on passe de la paille à la poutre que vous semblez avoir dans votre calculatrice à défaut de l’avoir dans l’œil. »

Au final, devant l’incapacité totale de l’ensemble des Adjoints à répondre aux nombreuses questions de l’opposition, il n’était plus question de parler de Débat d’Orientation Budgétaire, car Débat il n’y a pas eu !

L’opposition a fort logiquement refusé de participer au vote, les 23 élu(e)s de la majorité, tous solidaires de ce peu de sérieux et sans être en capacité d’expliquer les raisons de leurs votes,  ont voté POUR !

23 votes exprimés sur 45, la majorité continue de tenir à 1 voix !

Le vote du budget doit avoir lieu lors de la séance du Conseil Municipal du 9 février, espérons que d’ici là ces Adjoints Godillots auront révisé leurs fiches…. !

Publicités

Poster un commentaire, une réaction, une proposition ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s