Tribune Septembre 2017 : Bourse du Travail, basse œuvre de l’été…

Pour les petites œuvres, l’été est souvent propice !

A Villejuif, ce fut le cas cet été s’agissant de la mise en demeure faite aux syndicats de libérer les locaux de la Bourse du travail via un référé déposé en catimini en plein milieu de l’été par l’exécutif municipal.

Si l’étude des conditions de mise à disposition comme de relocalisation de la Bourse du Travail nous est toujours apparu comme totalement légitime, les méthodes brutales de cette nouvelle majorité budgétaire LR-UDI-MODEM-FN ne nous paraissent pas compatibles avec la concertation et le respect de l’écoute des besoins des Villejuifois.

La méthode brutale et autoritaire employée cet été, sans qu’aucune proposition de relocalisation n’ait été formulée, n’a vraiment pas sa place au sein d’un dialogue démocratique amélioré qui s’avère d’autant plus nécessaire lorsqu’il s’agit d’arrêter des choix difficiles.

Vu l’étroitesse de la majorité actuelle, qui pourrait d’ailleurs voler en éclats si celles et ceux qui étaient signataires de notre article écrit sur le sujet dès 2015, et sont depuis resté(e)s dans cette majorité, finissaient par en avoir assez d’avaler des couleuvres et respectaient les valeurs sur lesquelles ils ont été élu(e)s).

Nous demandons à ce que l’instance de débat et de décision qu’est le Conseil Municipal, conserve au bout du compte sa légitimité pleine en droit et en valeur, et que ce sujet puisse être mis à l’ordre du jour de la prochaine séance.

 

Publicités