Personnel communal : Une situation plus qu’alarmante…

Lors du Conseil Municipal du 10 juillet 2017 (voir notre article sur la saisie du Préfet après l’interruption de celui du 5 Juillet), le tableau des effectifs a (enfin) été présenté.

Le tableau des emplois (ou des effectifs) est un outil incontournable de la gestion du personnel en présentant un état au 31 décembre de l’année passée de l’effectif du personnel communal. Celui-ci normalement doit être annexé au vote du compte administratif mais à Villejuif rien ne se fait normalement….!

Retrouver ci dessous l’intervention de Philippe VIDAL :

« Monsieur le Maire,

Mesdames et Messieurs les élu(e)s,Résultat de recherche d'images pour "personnel communal"

Toutes les belles paroles visant à rassurer les agents, leur promettre tout ce qu’ils voudront : leur bien-être, une plus grande efficacité des services, la prévention des risques… se heurtent aujourd’hui au mur du réel de ce tableau des effectifs.

A force de mépris des instances, de décisions discrétionnaires, de séances de négociations non sincères,…  sur tous les plans et notamment humains, votre bilan est à l’image de ce rapport et interroge sérieusement sur la forme comme sur le fond.

Sur la forme d’abord :

  1. Que penser d’une présentation du tableau des effectifs de notre collectivité en 32ieme position dans l’ordre du jour de ce soir illustrant ainsi parfaitement le mépris récurrent avec lequel sont traités nos agents comme leurs représentants ? Est-il nécessaire en effet de rappeler :
  1. Que penser d’un rapport qui nous indique fièrement que le tableau des effectifs a été abordé lors de 3 séances du CT et qu’il a été voté à la majorité du CT alors que la 1ère présentation a vu le dossier reporté, la 2ième a vu l’ensemble du collège employé voter contre, et que lors de la 3ième séance ceux-ci n’ayant toujours pas obtenu de réponses à leurs questions n’ont pas souhaité participer au vote ?
  1. Que penser d’une présentation de ce tableau des effectifs en Conseil Municipal alors que lors de ses présentations en CT aucune réponse n’a été apportée aux questions légitimes des représentants élus du personnel ?
  1. Que penser de la sincérité d’un tableau des effectifs qui se conclu par l’indication que les crédits nécessaires à la rémunération et aux charges des agents sont inscrits au budget de l’exercice en cours alors que vous avez tous convenu d’une inscription budgétaire inférieure aux effectifs prévus afin d’équilibrer de manière artificielle le budget 2017 ?

S’agissant du fond et contenu de ce rapport maintenant :

Celui-ci ne manque pas d’indiquer fort opportunément en introduction la création de 136 postes et la suppression de 105 en nous soulignant sans aucune gêne  une augmentation de 31 postes.

Les représentants du personnel qui eux, plutôt que de se contenter de ce marketing des chiffres, ont pointé poste par poste n’ont jamais retrouvé ce qui est avancé et pire restent toujours à date sans réponse à leur demande de précisions.

Soulignons que Mme la nouvelle Présidente du CT s’était pourtant engagée à les apporter. Mais désormais tout le monde le sait vos engagements n’engagent même plus ceux qui les font !

 

Par contre, s’agissant du marketing des chiffres, ce rapport fait une impasse totale sur les raisons comme sur les conséquences des 1327 postes inscrits pour 1234 pourvus.

Pourriez-vous nous indiquer les services à la population qui ne sont pas rendu ?Résultat de recherche d'images pour "bilan social"

En effet un poste inscrit ce n’est pas un simple chiffre dans un tableau, c’est un besoin des services exprimé, c’est un service à la population à rendre, c’est un juste retour attendu des impôts des Villejuifois.

Comment imaginer qu’une centaine de poste non pourvue soit sans conséquence sur les services rendus aux Villejuifois ?

Si tel n’était pas le cas comme il vous plait à le dire voire à le croire, alors comment imaginez-vous que ces services soient rendus si ce n’est qu’en mettant les services et nos agents sous tension.

Tensions génératrices de RPS et d’absentéisme. L’absentéisme, vous savez ce que vous n’avez de cesse de dénoncer……. « fainéants de fonctionnaires ! »,  alors que votre volonté politique qui assène que l’on peut faire mieux avec moins de personnel en est la principale cause.

 

Pas de marketing des chiffres également dans ce rapport qui manque de nous éclairer sur les conséquences de votre politique de non titularisation et donc de précarisation de nos agents.

Le taux de contractuel à plus de 20% des effectifs (247 sur 1 234) en est l’un des marqueurs.

N’avez-vous pas été interpellé en CT (Comité technique) par le cas de ces agents d’entretien à qui l’on indique que leurs contrats prendraient fin en juin et qu’ils seront renouvelés en septembre pour éviter de les payer cet été ?

J’espère Mesdames et Messieurs de la majorité, mais je ne me fais pas beaucoup d’illusion (!), que  lorsque vous ouvrirez vos indemnités d’adjoints ou de conseillers délégués cet été, que vous aurez une pensée pour ces agents…

Une pensée pour ces agents de catégorie C que vous maintenez volontairement en situation de précarité pour ne citer que l’exemple de l’un d’entre eux, agent d’entretien sur une école, travaillant sur la ville depuis 6 ans et ayant effectué plusieurs remplacements d’affilée sans mise en stage. La conséquence, impossible de se voir attribuer un logement !

Non ce n’est pas de la politique politicienne, c’est la conséquence de votre inconséquence et de votre mépris récurrent du personnel communal pendant que vous attribuez des logements de fonction à 2 800 € mensuel ou que vous fraudez via des sur-rémunérations en Direction générale.

 

Enfin pas de marketing des chiffres non plus dans ce rapport s’agissant des agents qui occupaient précédemment un emploi fonctionnel et qui ont été écartés dans un jeu de chasse aux sorcières qui par ailleurs perdure.

Il aurait pu être utile d’éclairer les élus de cette assemblée comme les Villejuifois sur le fait que leurs traitements restent à la charge de la collectivité.

Pour rappel, il y a un ancien DGS en congé spécial depuis 2014, son successeur en surnombre depuis janvier 2017 puis un congé spécial à venir, une ancienne DGA en congé spécial depuis 2014, un ancien DGA en congé spécial depuis 2017…  le tout pour une dépense annuelle de près de 300 000 € sans que cela se ne fasse sourciller aucun des membres de cette majorité.

 

Alors Mesdames et Messieurs les élu(e)s de la majorité, n’entendez-vous pas nos agents qui grondent, nos services qui ragent ?

Ne voyez-vous pas la souffrance au travail quotidienne de ceux dont vous n’avez de cesse de dénoncer le manque de loyauté quand ce n’est pas l’incompétence ?

Réveillez-vous avant qu’il ne soit trop tard !

Je vous remercie pour votre attention. »

 

Publicités
Les commentaires sont fermés.
%d blogueurs aiment cette page :