Lettre de démission d’Adjoint de Philippe VIDAL au Préfet

Ci dessous le courrier complet de démission de Philippe VIDAL (également à télécharger  ici) de son poste d’adjoint adressé comme il se doit au représentant de l’Etat dans le département.

Cette démission sera définitive à partir de son acceptation par le Préfet.

 

Monsieur le Préfet,

Par la présente, je vous fais part de ma décision de démissionner de mon mandat d’adjoint au Maire de Villejuif.

Si dans un premier temps j’ai estimé que ma responsabilité était de rééquilibrer les orientations de la majorité encore en responsabilité et de corriger ce que je considérais comme des excès en termes de postures politiques, force est de constater que je suis arrivé au bout de cette logique. A tel point que je me trouve désormais dans l’impossibilité de m’associer de quelconque façon à ce qui reste de cette majorité municipale appelée par le passé « Union Citoyenne ».

En effet, j’ai progressivement pris connaissance d’un certain nombre de dérives et arrangements avec le droit que j’ai dénoncés auprès de votre personne et qui font aujourd’hui l’objet d’une action en justice.

Pour mémoire, après saisine interne de M. LE BOHELLEC par courrier et après lui avoir fait part de mon droit reconnu par la CADA d’accéder aux arrêtés réglementaires fixant le régime indemnitaire de certains membres de la Direction générale, et constatant qu’il n’était pas fait droit à mes requêtes, je me suis permis de vous saisir (courrier du 14 avril 2017). J’en ai procédé de même avec le Procureur de la République (courrier du 5 avril 2017 dont vous eu copie). En outre, la missive du 14 avril avait également eu pour objet de vous alerter sur les sérieux doutes que je soulevais concernant la régularité et la sincérité du budget primitif 2017 adopté en fin de compte à 1 seule voix de majorité avec le soutien probable du Font National.

Je m’étais auparavant, aux côtés de Mme LOUDIERE, 4e adjointe et de M. CAPORUSSO, 8e adjoint, déjà proposé par un courrier du 1er mars 2017 de vous exposer de vive voix un certain nombre de ces alertes.

Ces dernières, dont j’ai également fait part aux élus, ont justifié sans nul doute le retrait de mes délégations lors de la séance du Conseil municipal du 31 mars de cette année.

D’autres motifs ont également contribué à ma décision, notamment le constat de la production d’un faux et  de l’usage qui en a été fait s’agissant d’une note retraçant le « bon » déroulement de la procédure de commande publique dans le cadre de l’attribution du Marché de la Halle des Sports, qui fait également à ce jour l’objet d’une enquête judiciaire.

Il m’a semblé nécessaire de vous soumettre l’ensemble de ces motifs afin d’éclairer ma démarche de renoncement à la responsabilité qui m’avait été confiée par le Conseil municipal en 2014.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Préfet de l’expression de toute ma considération et reste à votre disposition pour tout complément d’informations.

Philippe VIDAL

Conseiller Municipal

Conseiller Communautaire

Publicités
Les commentaires sont fermés.
%d blogueurs aiment cette page :