La Droite à Villejuif en pleine Bérézina…

F. Fillon / F. Le Bohellec destins croisés….

Englués dans les affaires, les têtes de Liste LR emmènent leurs troupes au bord du gouffregraphique

La déroute de F. Fillon qui atteint péniblement les 13 % sur Villejuif annonce-t-elle la chute du leader local LR, F Le Bohellec qui lui a accordé son parrainage ?

F. Fillon, même s’il n’en tire pas toutes les conséquences a au moins admis (du bout des lèvres, il est vrai) sa responsabilité dans la défaite de son camp.

F. Le Bohellec, lui, semble pour l’instant totalement sourd face au grondement des affaires judiciaires qui s’accumulent (affaire de la halle des sports, actions en cours s’agissant de la fameuse liste noire et chasse aux sorcières, plainte déposée pour détournement de fonds publics, …).

Les défections des composantes progressistes de l’Union Citoyenne, les Verts l’année dernière, et maintenant les élus VillejuifNOTREville, qui jusqu’au bout ont essayé de contenir sa dérive (mais ont fini par renoncer), les alliances de plus en plus mouvantes, retour de JF Harel, rapprochement probable avec l’élu Front National afin de permettre l’adoption d’un budget insincère voté à 1 voix de majorité, constituant ainsi de faite une nouvelle majorité LR-FN, très très éloignée du choix des Villejuifois en 2014 de « feu » l’Union Citoyenne.

Quelle légitimité lui reste-il ?

Quelle majorité peut-elle encore le soutenir ?

  • Comme F. Fillon, F. Le Bohellec n’a plus d’assise ferme,
  • Comme F. Fillon, F Le Bohellec est entouré de multiples affaires judiciaires,
  • Comme F. Fillon, F. Le Bohellec doit assumer ses responsabilités,
  • Comme F. Fillon, F. Le Bohellec n’a pas été capable de mener son groupe à la victoire.

Mais autant F. Fillon avait établi son leadership sur la base racornie de la droite la plus réactionnaire, autant F. Le Bohellec avait les moyens d’accompagner une alliance originale dans laquelle des sensibilités différentes montraient leur envie de surmonter les divergences pour le bien de Villejuif, notre ville.

Malheureusement, la vieille droite racornie, réactionnaire, a resurgi,

autoritarisme, favoritisme, et fait du prince ont remplacé concertation, transparence et intérêt public.

Il n’y a plus d’Union Citoyenne, F. Le Bohellec doit démissionner

Publicités
Les commentaires sont fermés.
%d blogueurs aiment cette page :