VILLEJUIF : Nouvelle majorité LR-FN, ce sera sans nous…

C’est à une très large majorité que l’Assemblée Générale de l’association VillejuifNOTREville, qui avait porté la liste éponyme aux élections de 2014, a demandé à ce que les élus qu’elle avait investis quittent immédiatement la majorité municipale actuelle.

Pour l’Association, jusqu’à présent, la valeur ajoutée de nos élus résidait dans leur capacité à influer positivement sur la politique municipale par leurs valeurs de centre gauche et écologiques.

Cela a porté ses fruits un temps sur la mobilité des ATSEMs, la préservation de l’action sociale, le maintien de l’école Karl MARX.

Fin 2016, la décharge de fonction du DGS, pourtant garant d’une certaine neutralité dans les rapports entre administration et élus, avait été ressentie comme un désaveu majeur : cette décision avait été interprétée par le groupe comme un signe fort du souhait de rompre toujours plus avec une gouvernance faite de compromis et de collaboration entre les différentes sensibilités politiques.

Au-delà des dissensions politiques, un faisceau d’éléments rendent d’autant plus souhaitable encore ce départ : de forts doutes planent quant à la régularité de la commande publique concernant le dossier de la Halle des Sports, l’usage irrégulier des deniers publics dans le cadre de la rémunération d’un membre de la Direction Générale est aujourd’hui solidement établi, sans compter le mépris de l’exécutif en direction des agents assumé par un courrier des 17 élus les plus proches du Maire, et constaté au quotidien par la plupart des agents de notre ville comme de leurs représentants.

Après le départ des Verts de la majorité municipale en 2016 qui avait représenté une étape majeure dans la recomposition de l’équipe municipale, le retrait des délégations de Philippe VIDAL qui avait pris une position ferme contre le budget primitif avait achevé de vider l’Union Citoyenne des figures qui garantissaient sa diversité.

La majorité actuelle se compose désormais exclusivement d’élus se situant à droite de l’échiquier politique, à l’image du ralliement de J-F.Harel récemment réconcilié avec le Maire en échange de promesses de délégations. Celle-ci s’est vue de fait renouvelée lors du vote du budget qui a été adopté à 1 voix près ce 31 mars.

La conclusion qu’en tirent les élus VillejuifNOTREville est que l’utilité de leur groupe au sein de cette majorité, avérée par le passé, est vouée désormais à ne servir que de faire valoir à une politique de plus en plus droitière conduite par un exécutif qui n’a vu son budget adopté vraisemblablement que grâce à la voix du FN !

Jusqu’au bout, nos élus ont choisi d’agir au sein d’une municipalité plurielle en mettant en avant nos valeurs, l’humain, le social, la transparence, la rigueur, l’honnêteté et le dialogue. Jusqu’au bout, nous avons essayé d’éviter dérives et sectarisme, et d’honorer ce pourquoi les électeurs nous ont choisis.

Ce n’est désormais plus possible, nous en tirons les conclusions : nous officialiserons notre départ de cette majorité dite Union Citoyenne, qui n’a plus d’Union que le nom, dès le prochain Conseil Municipal.

Publicités

1 commentaire

  1. rollin(coutant

     /  22/04/2017

    Voilà !vous êtes arrivés au bout du bout, il ne fallait pas être devin pour savoir que cela ne tiendrait pas. Que va-t-il advenir de cette majorité qui n’ est qu’un conglomérat d’opportunistes de tous bords?

%d blogueurs aiment cette page :