Tribune Mars 2017 : Remettre les choses à l’endroit !

Beaucoup trop de dossiers sont désormais gérés dans l’ombre par le Maire et quelques Adjoints, sans Résultat de recherche d'images pour "opacité"concertation avec les autres Élu(e)s et encore moins avec les services de l’Administration pour aboutir finalement à un pilotage de plus en plus délicat et dangereux  pour des affaires municipales. Cela n’est pas sans conséquence sur la qualité du service au public.

Les maux sont épars et nombreux :malaise croissant des agents et alertes de plus en plus graves, menaces judiciaires, dialogue social conflictuel, règles de la commande publique sujettes à interrogations…Résultat de recherche d'images pour "300 000 €"

Alors même que les ressources compétentes étaient là…. rappelons à ce propos, que la ville continue de payer plus de 300 000€ par an pour ses anciens membres de la Direction Générale mis à l’écart, sur seule décision du Maire.

Il y a donc incontestablement à minima une remise à plat de la méthodologie qui s’impose. Face au désordre, les Élus du groupe VillejuifNOTREville et apparentées estiment de leur devoir de rappeler que gouverner avec une majorité diverse impose des concessions et une constance dans le dialogue ainsi que la mise en place d’actions s’enrichissant de la différence.

En second lieu ils estiment important de réaffirmer leurs priorités politiques alors que le vote du budget se profile :

  • la ligne de finances assainies tout d’abord, sans faire pour autant porter la charge sur un service public fragilisé ;
  • priorité à la solidarité,
  • valoriser un appareil administratif et ses agents sans lesquels le mot ambitions demeurera vain,
  • ne pas faire souffrir davantage la culture qui a pâti plus que nécessaire des restrictions budgétaires.

Les élus du groupe VillejuifNOTREville et apparentés : Ph.Vidal, A.Caporusso, P.Nunes, et L. Loudière

Publicités
Les commentaires sont fermés.
%d blogueurs aiment cette page :