Fermeture du Chêne… non à la double peine !

le-cheneDepuis le 1er juillet 2013, la ville mettait à disposition d’une association, Les Tailleurs d’envie, les locaux du 131 avenue de Paris. La convention ne se voyait pas renouvelée puisqu’un projet de résidences sociales pour travailleurs immigrés devait y être implanté.

Or, depuis le 1er juillet 2016, la libération des locaux se faisant attendre, la ville avait entrepris une démarche d’expulsion. Malgré les demandes de plusieurs élus dont l’Adjoint à la Culture, aucun accompagnement réel des artistes dans la recherche de nouveaux locaux n’était proposé par la ville.cm-_intervention-le-chene

Lors du Conseil Municipal du 3 février, des représentants des collectifs d’artistes concernés ont souhaité exprimer de vive voix leur désarroi aux élu(e)s. Un certain nombre d’élus, représentant les composantes de droite de la majorité, ont alors préféré quitter la salle du Conseil plutôt que d’écouter les artistes s’exprimer !

Les Élus signataires  y ont notamment appris que le collectif se voyait courrier-penalites-le-cheneinfliger par la justice une pénalité financière de 1 500€ liée au retard pris dans la libération des lieux !

Le courrier ci après adressé au Maire de Villejuif marque donc :

  • d’une part la préférence des élu(e)s signataire pour la négociation et l’accompagnement des collectifs,
  • d’autre part leur réprobation à l’égard de l’application de cette sanction financière qui ne ferait qu’aggraver les difficultés des artistes qui ont pourtant contribué depuis 3 ans au dynamisme culturel de notre ville.

Paulo NUNES – Laurence LOUDIERE – Alain CAPORUSSO – Maryse DUMONT-MONNET – Philippe VIDAL

 

 

Publicités
Les commentaires sont fermés.
%d blogueurs aiment cette page :