« Conseil Municipal » des Seniors, oui mais….!

conseil-des-seniorsRetrouvez l’intervention d’Alain CAPORUSSO (Adjoint aux affaires Sociales) lors du Conseil Municipal du 9 décembre dernier ayant poussé finalement au retrait de cette délibération devant l’avalanche de réprobations des membres du Conseil sur la manière de faire…. !

« Madame, Monsieur,

Je partagerai sans doute avec vous le caractère tout à fait louable de cette tentative de constituer un conseil municipal des séniors de ré-enchanter une vie politique qui en a bien besoin. En effet, nombreux sont les fâcheux en ce domaine, les égos mal placés, les responsables personnellement intéressés, les tentations prédatrices, les personnalités à tendance mégalomaniaque ou cynique, souvent les deux, mais aussi et surtout les manœuvres, les calculs, autant de maux dénoncés déjà dans la Grèce antique ou sous la République Romaine.

Las, l’homme est ainsi fait qu’il sait se renouveler sans pour autant parvenir à trouver des remèdes satisfaisants au tragique du destin de ses institutions politiques. Déjà, Eschyle, Sophocle et Euripide nous l’avaient enseigné dans leurs pièces traitant de la destinée humaine.

Mais tels Tantales et les Danaïdes, nous persistons à recommencer dans nos tentatives en rejetant pourtant – sans doute à raison – toute idée d’inutilité.

Alors, tels Prométhéus nous essaierons nous aussi dAfficher l'image d'originee dérober le feu aux dieux, le feu sacré, pour ce qui nous concerne ce soir, de la ferveur démocratique. Nos temps obscurs menacés par la flamme Marine l’exigent et donc, parmi les nombreuses « innovations » qui fleurissent au cours de ces dernières décennies, les assemblées participative ou représentatives diverses et variées, aspirant à donner davantage la parole aux citoyens de base, en sont un outil fétiche.

Alors pourquoi pas se laisser tenter : l’anonyme, le profane de la politique a beaucoup de choses à apporter : un regard extérieur, des expériences, les remontées du terrain, bref une connexion plus grande avec tous les citoyens.

C’est fort de ces bonnes résolutions que le groupe des Élus VillejuifNOTREville avait souhaité comme un seul homme soutenir une initiative si louable dans laquelle il se reconnaissait.

Emporté par son élan citoyen il allait signer, ce rapport des plus rassurants ne pouvait qu’aller de soi, quand…

Oui quand certains détails ou plutôt noms nous ont interpellé…

Non que leur qualité et leur dignité soient en question, mais était-ce bien les noms que l’on s’attendait à voir émerger d’une procédure transparente et aléatoire de sélection parmi des candidats appelés publiquement à déposer leurs noms ?

Je cite, pardonnez-moi :

  • Mme A., la pauvre, orpheline de Nicolas Sarkozy qui a pâti de l’ingratitude des électeurs de droite pour sélectionner son champion d’ex président (à moins que cela ne soit la faute de ces vilains électeurs de gauche qui ont participé à la primaire, allez savoir), accessoirement femme de M. J. ex candidat aux dernières départementales sur la liste LR ;
  • Puis viennent la moitié des membres de la section LR de Villejuif : Mme C., Mme A., Monsieur L., Mme H. pour ceux que ma modeste connaissance des arcanes de la droite locale a su reconnaitre…

Mesdames et Messieurs, la participation des personnes âgées au rajeunissement de la vie politique nous n’avons rien contre. Des sympathisants et des militants il y en aura inévitablement nous ne sommes pas naïfs, j’irai même plus loin, quels que soient leurs votes, les séniors tiennent à bout de bras la participation électorale au-dessus du niveau de flottaison, mais, de grâce, épargnons-nous de détourner de telles initiatives.

Alors si l’on ne peut arriver à ouvrir malgré nos efforts ces assemblées à du sang neuf, aux béotiens, du moins tâchons d’assurer un minimum de représentativité politique, communiquons sur le processus de sélection, rendons compte des résultats à notre assemblée !

Et puis, enfin, pardonnez moi, qu’est-ce que ce nom de conseil municipal des séniors : de conseil municipal il n’y en a qu’un dont les membres sont sélectionnés par des procédures autrement plus complexes et sécurisées.

Arrêtons de rapprocher, ne serait-ce que par leur dénomination des assemblées qui n’ont pas le même statut ni le même rôle. Encourager la citoyenneté c’est d’abord clarifier et sauvegarder le caractère irremplaçable et la symbolique du seul et unique conseil municipal. Pourquoi ne pas l’appeler commission ou comité consultatif municipal des séniors en accord avec la législation ?

Mesdames et Messieurs, il n’existe pas de loi contre ce type de favoritisme envers telle ou telle partie de l’électorat mais nous, au sein du groupe des élus VillejuifNOTREville, eu égard aux règles posées et au nom de notre devoir de défendre la respectabilité des initiatives sensées concourir à l’amélioration de nos pratiques démocratiques, nous ne pouvons que marquer nos plus fortes réserves quant aux modalités de composition de cette instance.

Pour toutes ces raisons nous voterons contre cette décision. »

Publicités

1 commentaire

  1. rollin-coutant

     /  26/01/2017

    j’ai bien fais de ne pas m’inscrire, c’est bien dommage, une commission des séniors aurait pu apporter des idées, comme une commission de jeunes aussi. Encore raté.

%d blogueurs aiment cette page :