Quand il n’y a plus de limites, on touche le fond…

dialogue-socialA l’image de la posture d’un certain vainqueur des primaires de la Droite, nous assistons ces jours-ci à un raidissement sans équivoque de la part du Maire de Villejuif dans son rapport aux représentants élus comme à notre administration.

Raidissement dont on ne sait, à force, s’il relève de la politique des coups de menton destinée à se prouver qu’il détient encore les rênes ou à donner des gages aux quelques fidèles inféodés restants, dont le nombre ne cesse de s’effilocher à l’approche des échéances électorales et après 2 ans de comportements inadmissibles de la part d’un maire, qui, plutôt que de rassembler, n’a eu de cesse que de chercher à diviser pour mieux régner !

Quoi qu’il en soit l’intérêt général est une fois de plus passé par pertes et profits

Revenons au début de l’histoire, ou plutôt du dernier épisode : le Maire désigne fin décembre une nouvelle liste des membres du collège employeur des Comités Techniques et Comités d’Hygiène et de Sécurité. Ces derniers sont pourtant censés être désignés une bonne fois pour toute en début de mandat !

Rappelons en passant que ces instances représentatives au caractère obligatoires sont des lieux de concertation clé concernant l’organisation des services et la concertation concernant les questions de gestion du personnel municipal.

Au-delà de la douteuse nécessité de procéder à un tel changement alors :

le Maire a la « bonne » idée de procéder à ces changements sans même prendre en compte les préconisations de la Présidente de ces instances !

Pour compléter le tableau il ne se prive pas non plus d’évincer un des seuls membres du collège employeur avec lequel le dialogue avec les représentants du personnel s’était maintenu ! Ceux-ci s’étonnant d’ailleurs ouvertement même de cette éviction.

Le résultat est là :

un dialogue social plus que problématique, des instances qui ne peuvent plus se tenir et ne sont même plus valablement constituées, une confiance rompue de tous côtés…

Un groupe d’élus, membres de ces instances se trouvant empêchés de remplir leur engagement de nominations-ct-chsctrééquilibrer la politique menée et de faire rempart contre les excès et les brutalités dénoncées ont donc décidé d’alerter le contrôle de la légalité s’agissant de ces nouvelles désignations arbitraires, allant même pour 3 d’entre eux à refuser celles-ci.

Rappelons que lors de la dernière séance du CT avait été formellement demandé par l’ensemble de l’instance à ce que l’Autorité Territoriale se désolidarise d’un certain courrier de 17 élus qui, pour mémoire, faisaient montre d’une indigne agressivité vis-à-vis des agents.

Quelles ont de plus été les réponses à la demande faite au Maire de rendre compte de l’avancée de l’enquête destinée à faire la lumière sur les alertes en harcèlement de la part d’élus à l’encontre de nombreux agents ?

Impossible de ne pas voir dans ce changement de nominations en cours de route des membres du collège employeur une conséquence directe de l’appui apporté par notre groupe à ces demandes de justifications , et qui cela va sans dire n’ont reçu aucune réponse à date ?

demenagementsEnfin, et parce que s’attaquer au dialogue social c’est s’attaquer aux agents, comme dénoncé par l’Adjointe RH dans un récent courrier s’agissant d’un projet de déménagement conduit brutalement et de manière totalement irrespectueuse de la loi comme des agents, il n’y avait d’autre possibilité que de réagir et alerter pour ne pas laisser les choses en l’état, d’autant que nos agents sont les seuls garants d’un service public efficace et de qualité vers les Villejuifois.

Publicités
Les commentaires sont fermés.
%d blogueurs aiment cette page :