« Ouvrir une école, c’est fermer une prison » (V HUGO)… et vice et versa !

Philippe VIDAL (Adjoint aux Finances, Patrimoine, Travaux, Nouveaux Équipements Publics) a Afficher l'image d'originerencontré ce matin le Président des parents d’élèves FCPE de l’école K. Marx à leur demande.

Cette réunion a été faite au nom des élus VillejuifNOTREville et apparenté, et non au nom des délégations Finances-Travaux-Patrimoine néanmoins directement concernées par le sujet

L’échange a porté sur l’opportunité ou non de fermer l’École Maternelle Karl Marx

Quelques éléments de contexte :

  • une note interne existe en date du 23 mai 2016 et transmise aux seuls Maire et Adjointe éducation présentant les besoins de nombreuses interventions travaux (sans que l’Adjoint aux Travaux et au Patrimoine soit impliqué).
  • cette note met l’accent sur les surcouts dus au classement bâtiment historique de l’ensemble tout en précisant que ces surcouts peuvent être pris en charge par la DRAC (Ministère de la Culture)
  • cette école maternelle est dite orpheline (il n’y a pas d’école élémentaire accleparisien-karlmarxolée) et est classée REP + (équivalent des ZEP).
  • le directeur de l’école n’a été informé de ce projet de fermeture de la maternelle voici 15 jours à peine quand le Maire a envoyé le projet de décision par courrier en juin aux services de l’Etat.
  • ce projet de fermeture à été confirmé par le Maire en réponse à une question des membres de l’opposition lors du dernier conseil Municipal, et depuis la colère gronde….

De manière générale, des problèmes de communications sont énoncés par le représentant de la FCPE allant jusqu’à indiquer que l’Adjointe Éducation était absente lors du conseil d’école de juin.

Il indique également l’absence de réponse aux demandes d’explications lors de la réunion avec les représentants des Associations de Parents d’Élèves du 1er Octobre, ni aux différentes interpellations par mail,….. les seules justifications à ce projet de fermeture dont il dispose sont un post du Maire sur son Facebook personnel (sic!) dont il conteste par ailleurs la véracité de plusieurs des points (à commencer par les supposés problèmes de sécurité).

Au-delà de déplorer la méthode et l’absence totale de transparence comme de concertation amont avec les équipes enseignantes comme les parents d’élèves, nous avons développé notre point de vue :

Arguments en faveur d’une potentielle fermeture :

  • la ville doit au département environ 600K€ qui seraient couverts par une cession des locaux au département
  • il est rationnel de regrouper des classes, les structures avec une masse critique permettant de mutualiser les moyens (agents, interventions travaux) ;
  • logique d’aller dans le sens du département si ce dernier souhaite étendre son collège en récupérant l’espace des classes maternelles actuelles. Sur ce point rien n’est moins sûr : pas de souhait en ce sens formulé par le département, une prochaine réunion avec la ville pourrait cependant faire évoluer la position du département.

Arguments défavorables à cette fermeture :

  • pas de projet énoncé du département à date d’extension du collège et d’engagement à reprendre les locaux libérés,
  • la prospective sur la démographie de la ville (que nous n’avons pas) précise que Villejuif aura à horizon 2028 besoin de 26 classes maternelles supplémentaires (info rapportée par CR de réunion ville-représentants de parents),
  • symbolique très négative de la fermeture d’une classe en zone d’éducation prioritaire,
  • le conseil de l’éducation nationale a donné son avis (consultatif) négatif sur cette fermeture,
  • il n’y a pas de projet pour l’après fermeture : que fait-on derrière surtout vu la saturation actuelle des autres écoles ? fermer pour-quoi faire ?
  • un vrai rôle social de la maternelle Karl Marx, école de la mixité sociale par excellence, avec nombreuses activités annexes (kermesse, vie de quartier…), petits effectifs car c’est une école REP + donc accompagnements nombreux auprès des publics dont le français n’est pas la langue première des parents, familles monoparentales;
  • en cas de fermeture les élèves seraient dispatchés soit vers Lebon pour la partie Sud du secteur, soit vers Vilar pour la partie Nord, donc les clivages sociaux seraient reconstitués voire renforcés.

« La plus-value sociale ne peut être valorisée financièrement et pondère donc largement la seule logique économique ci-dessus. »

Nous avons largement partagé les reproches de formes formulées : pas d’échange, de concertation, d’information sur cette annonce de projet de fermeture.

En ce qui nous concerne, tant qu’il n’y a pas d’évolution de la position du département sur un besoin formalisé d’extension du collège, notre position reste sans plus d’informations qu’il ne faut pas fermer cette structure qui plus est dans un calendrier tel que posé à date (information en Octobre – fermeture en Juin !), et dans ces conditions de non-concertation.

Puisque la fermeture d’une école nécessite une délibération en Conseil Municipal (et non une simple information), il est totalement incompréhensible que l’ensemble des élus (majorité comme petition-karl-marxopposition) ne bénéficie pas de l’étude prospective du Cabinet Menighetti de juin 2016, le cabinet du Maire refusant de la diffuser pour une raison inconnue (?).

Dans ces conditions il sera difficile de trouver une majorité en Conseil Municipal, l’ensemble de l’opposition s’étant également prononcée contre.

Nous invitons en complément l’ensemble de la population à se mobiliser en signant massivement la pétition en cours.

Les élus VillejuifNOTREville (Ph. VIDAL, A. CAPORUSSO, P. NUNES) et apparenté (L LOUDIERE)

 

Publicités

1 commentaire

  1. Beaucoup de fermetures à Villejuif, ces derniers temps… et bien peu d’ouverture, dans tous les sens du terme. Citer Hugo a du bon, certes ; encore faudrait-il mettre en pratique sa philosophie, messieurs les élus, plutôt que de faire taire ceux qui essayent.

%d blogueurs aiment cette page :