Union Citoyenne : le malaise est profond….

C’est avec surprise, et regret, que nous avons appris l’intention exprimée lundi soir par Mme Laurence LOUDIERE, 4ème Adjointe au Maire, élue du groupe VillejuifNOTREville, de remettre sa démission du Conseil Municipal de Villejuif.

L’information s’est aussitôt propagée au sein de la Collectivité, et fort heureusement, les nombreux messages de soutiens des Agents de la Ville ont conduit l’Adjointe en charge du Personnel à surseoir à cette décision.

Cette démission aurait été à effet immédiat si Laurence LOUDIERE avait alors décidé de la formaliser par un recommandé au Maire qui ne dispose en la matière d’aucun pouvoir d’appréciation !

Cet événement intervient après un engagement sans faille de près de 30 mois au service des ressources humaines et des affaires générales, engagement que nous tenons à nouveau à saluer, tout comme les très nombreux agents qui à plusieurs reprises ont témoigné de leur confiance en leur Adjointe en charge du Personnel.

Malheureusement, force est de constater que cette décision est en partie la conséquence d’un constat Voeux_2015_L LOUDIERE-F LEBOHELLECd’impuissance à améliorer le climat délétère entre les agents et l’autorité territoriale !

L’indéfectible volonté exprimée par l’exécutif municipal d’inscrire à l’ordre du jour du prochain Comité Technique un rapport CONTRE l’avis même du Bureau Politique en est un malheureux exemple.

De trop nombreux agents continuent aussi à faire mention des injustices subies et de faits de discrimination liés à leurs convictions ou fidélité politiques supposées ; la presse locale s’en était ainsi largement fait l’écho en 2015. L’enquête demandée par Laurence LOUDIERE pour faire la lumière sur la réalité des faits mentionnés n’a d’ailleurs – malgré de nombreuses relances – reçu aucune suite favorable à ce jour.

Depuis, les alertes en provenance des services n’ont pas cessé et de nombreux signes laissent penseAfficher l'image d'originer que la situation de malaise s’est encore accrue, ainsi qu’en témoignent par exemple la longue absence du Directeur Général des Services pendant l’été ou le rapport de la psychologue du travail.

En outre, la lettre signée par les 17 élus issus des deux autres groupes de la majorité, avec des propos irrespectueux envers les agents, n’a reçu aucune désolidarisation publique de la part du Maire, ce qui constitue un nouveau signal négatif envers le personnel et envers notre action commune avec Laurence aux Comité Technique et Comité d’Hygiène et Sécurité, et des Conditions de Travail.

Nous réitérons donc notre pleine confiance dans la capacité de Laurence LOUDIERE à nuancer les tentatives d’orientations parfois néfastes pour le service public comme pour les agents, comme par exemple la décision de changer brutalement l’affectation de l’ensemble des ATSEMs des établissements scolaires où ces agents étaient jusqu’à présent affectés, ou encore sur la prise en compte des besoins des agents notamment dans le cadre des déménagements faisant suite à l’incendie de l’Hôtel de ville.

D’une manière générale, nous n’avons que trop souvent constaté avec elle, que Laurence LOUDIERE, Adjointe RH et Présidente du CT/CHSCT, se voit trop souvent privée des marges décisionnelles nécessaires à la mise en place des actions souhaitées en matière de politique de rémunération, de formation, de recrutement…

Récemment, nous avons cherché avec les organisations syndicales à mettre en œuvre une politique plus volontaire de prévention. Cela n’est devenu possible qu’après que le groupe VillejuifNOTREville ait eu recours au CHSCT, seul moyen pour contraindre l’appareil municipal à lancer ce chantier par une expertise indépendante et impartiale!

Des difficultés relationnelles internes à notre groupe ont également pu jouer dans le choix de Laurence, mais le groupe dans sa grande majorité souhaite lui renouveler sa confiance et l’encourage à renoncer à sa décision, pour le bien de Villejuif et des personnels.

Les élus et les membres de l’association VillejuifNOTREville réunis mardi soir souhaitent être reçus au plus vite par le Maire afin d’aborder sereinement la résolution de l’ensemble de ces dysfonctionnements étant entendu que pour eux, un retour à la sérénité passe par une réaffirmation de la confiance de l’exécutif envers le Directeur Général des Services à l’heure où la priorité est un retour à un fonctionnement normal et serein des services.

Paulo NUNES, Président du GROUPE POLITIQUE VillejuifNOTREville
Membre du CT/ CHSCT

Denis VAILLANT, Président de l’association VillejuifNOTREville

Publicités
Les commentaires sont fermés.
%d blogueurs aiment cette page :