Rapport d’Orientations Budgétaires (ROB) 2016

Paulo NUNES, Président du Groupe des élu(e)s VillejuifNOTREville, à l’issue de la ROBprésentation du ROB (à retrouver ici) faite par Philippe VIDAL, Adjoint aux finances, lors du Conseil Municipal du 21 Mars dernier est intervenu sur le sujet :

« Monsieur le Maire,

Mesdames et Messieurs les Élu(e)s

Nous faisons face à la réalité de la baisse des dotations attribuées aux villes et à l’augmentation des charges de notre dette. C’est même une double réalité.

  • Une réalité dont certains peuvent s’offusquer considérant qu’il y a d’autres leviers et que ces baisses grèvent les capacités d’investissements des communes.
  • D’autres s’en félicitent presque,  presque… parce qu’ils estiment désormais que c’est devenu un « mal nécessaire » tant on ne peut repousser éternellement à demain la reconsolidation des comptes publics.

Quoi qu’il en soit, il n’y aura qu’une réalité en 2016 et en 2017 : la mise en place d’une équation budgétaire de plus en plus complexe avec des contraintes + importantes, des variables de + en + aléatoires, et un nombre d’inconnues grandissant !

Finalement, la seule variable prévisible est la croissance des besoins vitaux des Villejuifois.

Des besoins d’actions sociales, via l’action du CCAS, ou encore tous les autres leviers comme par exemple la mise en place de l’épicerie sociale et solidaire. Des besoins croissants d’une partie de la population de + en + paupérisée. Notre action sociale ne peut se réduire,  et au contraire,  doit continuer à être un amortisseur social aux services des Villejuifois les plus en difficultés.

Des besoins  également dans le domaine de l’éducation, priorité gouvernementale et de la majorité municipale. Ma génération a été sacrifiée sous l’hôtel de la dette incontrôlée, ne sacrifions donc pas la prochaine par un manque d’investissements dans l’éducation ! Donnons-nous toutes les chances pour que nos enfants puissent réussir à apprendre à lire et à écrire, notamment ceux qui n’ont pas la chance d’avoir un environnement familial pleinement favorable à l’acquisition des connaissances. Nous souhaitons ainsi un budget éducation ambitieux qui garantisse les mêmes chances à toutes et à tous.

Enfin, le besoin fortement attendu et demandé d’une proximité des forces de polices, dans l’esprit de ce qui avait été fait au début des années 2000. Un besoin de retrouver un sentiment de sécurité par un îlotage de proximité, celui qui permet d’établir un contact, un dialogue, des échanges entre les forces de police dans son ensemble et la population.

Une vision avant tout emprunte de médiation et de prévention,…  plutôt que d’une simple vision répressive dont l’issue serait catastrophique.

Le groupe VillejuifNOTREville demeure très attaché à l’effort de maintien des budgets des actions sociales et de solidarité, de l’éducation et au triplet médiation/prévention/répression malgré la baisse continue des recettes de la municipalité.

C’est bien une orientation budgétaire d’effort en faveur de ces actions qui sont priorisés, alors même que nous sommes contraints de réduire les dépenses sur les autres postes afin de rester à l’équilibre.

Le groupe VillejuifNOTREville approuvera donc unanimement les orientations de ce ROB.

Petit aparté tout de même concernant les baisses de dotation de l’Etat, je fais partie de ceux qui pensent que c’est un mal nécessaire, et je rappelle que c’est la première fois en 2015 que la baisse du déficit du budget de l’Etat est plus le fruit de la baisse de ses dépenses structurelles qu’aux recettes levées par l’impôt.

Enfin concernant le personnel, je me félicite que le CHSCT ait voté mardi dernier, à l’unanimité,  la mise en place d’une expertise par un cabinet indépendant et agréé par le ministère du travail, afin de mener l’enquête dans le cadre de la maitrise des risques psychosociaux (RPS), par la prise en photo de l’état de la situation du personnel à date. Car oui,  nous sommes conscients que la situation du personnel mérite toute l’attention qui se doit et nous continuerons dans ce sens car il y a encore beaucoup de chantiers à mener comme la GPEC, la mise en place de la nouvelle organisation, des parcours de carrières et des plans de formation adaptés, etc, etc…

Je vous remercie pour votre attention. »

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :