Destitution de la 1ere Adjointe : Ne pas se tromper de question !

Intervention de M. Alain LECAVELIER en Conseil Municipal du 12 février 2016 au nom du groupe VillejuifNOTREville sur la décision Rapport 107du maintien ou non de Mme Gandais en 1ère Adjointe.

 

C’est un vote difficile qui nous est demandé ce soir. Un vote qui fait appel à la conscience. La conscience de chacun.

Pour décider, il faut revenir à ce qui nous est demandé :

La question qui nous est posé ce soir est : doit-on retirer la fonction de 1ère Adjointe à Madame Gandais suite à la perte de confiance du Maire ?

Le Maire a perdu sa confiance parce que Mme Gandais a déposé une plainte à son encontre, et fait un signalement au procureur(1), alors qu’elle le soupçonne d’être complice d’un délit de favoritisme.

Il nous est demandé ce soir de libérer le Maire de l’obligation qui lui est faite, par la loi, de donner une délégation à un adjoint. C’est cela qui nous est demandé. Ni plus, ni moins. Par conséquent :

  • Ce qui nous est demandé ce soir, ce n’est pas de juger si la plainte et le signalement sont justifiés, c’est la justice qui le déterminera.
  • Ce qui nous est demandé ce soir, ce n’est pas de condamner une lanceuse d’alerte. Ce n’est pas l’adjointe qui a obligation par l’article 40 de signaler ce qu’elle estime être un délit. C’est l’élue, c’est la conseillère municipale.
  • Ce qui nous est demandé ce soir, ce n’est pas de retirer le mandat de conseillère municipale.
  • Ce qui nous est demandé ce soir, ce n’est pas de condamner le travail effectué par la 1ère adjointe ces 22 derniers mois, travail que nous tenons à saluer aujourd’hui.
  • Ce qui nous est demandé ce soir, ce n’est pas de retirer notre confiance aux membres du groupe de Mme Gandais.

Nous tenons à témoigner, ici et aujourd’hui, de la qualité du travail de l’ensemble des élus de ce groupe. Nous avons pu voir l’engagement et le professionnalisme de tous les élus de ce groupe, dans toutes les commissions, tous les syndicats, les conseils d’administration où nous siégeons avec eux.

Ce n’est pas cela dont il est question aujourd’hui, mais il est important de rappeler la qualité du travail de l’ensemble de ces élus. Il est souhaitable qu’ils puissent le continuer, autant que faire se peut.

Alain LECAVELIER

1Lors de l’intervention, il a été dit « 2 plaintes ». En réalité, il s’agit d’une plainte et d’un signalement.

Publicités
Les commentaires sont fermés.
%d blogueurs aiment cette page :