Zoom sur … notre politique RH

logo VILLEJUIFInterview de Mme Laurence LOUDIERE (adjointe au maire, chargée des Ressources Humaines, des Affaires générales, des Affaires juridiques et des Moyens logistiques) publiée dans le Journal interne de la ville.

Mme LOUDIERE, vous êtes le nouveau maire-adjoint, chargée Laurence LOUDIEREdes ressources humaines de notre collectivité, parlez-nous de votre conception de la gestion des ressources humaines ?
« Tout d’abord, je tiens à remercier l’ensemble des agents territoriaux rencontrés pour le formidable accueil qui nous a été fait, à moi et à toute l’équipe municipale. Je n’ai pas encore rencontré l’ensemble du personnel, mais je vais tenter de me rendre dans les services, dans les semaines à venir.
Selon moi, le rôle principal du maire-adjoint aux Ressources humaines au sein d’une municipalité est de chercher à concilier volonté politique et service public rendu à la population : c’est-à-dire d’allouer de façon judicieuse des moyens au bon endroit et au bon moment, et enfin de favoriser des conditions de travail satisfaisantes pour les agents. »

Quelles sont, selon vous, les dimensions et les enjeux d’un projet RH dans une organisation comme la nôtre ?
« Le contexte de crise nationale et internationale aggrave les situations personnelles et augmente les besoins de service public de proximité, pourtant les charges transférées aux collectivités sont sous compensées. La maitrise du budget municipal est donc une préoccupation de l’ensemble de l’équipe municipale sachant que les dépenses de personnel représentent plus de 60 % de ce budget. Notre enjeu collectif est de stabiliser nos effectifs et de moderniser notre fonctionnement afin de rendre encore plus efficace les services rendus aux Villejuifois. »

Pouvez-vous nous expliquer la place que vous souhaitez donner au dialogue social ?
« L’un des principaux aspects de la fonction R.H est d’être le plus à l’écoute possible. Cela passe par multiplier, diversifier, élargir, les formes de dialogue social dans le but d’éviter la confrontation. Il s’agit d’entrer dans une culture de construction, de négociation, de compromis et de responsabilité. Un dialogue social de qualité, c’est avant tout un dialogue, c’est-à-dire un modèle conversationnel où les choses sont dites dans le respect des positions de chacun. Le dialogue social, c’est également une veille permanente de l’expression des agents à travers leurs représentants, ils savent que ma porte leur sera toujours ouverte. »

Comment envisagez-vous, dans le futur, le plan de formation ?
« Le plan de formation est un élément central du dispositif R.H. Il permet de maintenir et de développer les compétences nécessaires au bon fonctionnement de notre collectivité, il permet également une vision anticipative de celles-ci, tout en partageant avec l’ensemble du personnel une compréhension des objectifs municipaux recherchés. »

Nous souhaitons faire évoluer et moderniser nos outils de communication, comment voyez-vous les étapes de cette progression et les finalités à poursuivre ?
« La nouvelle majorité Municipale a souhaité faire de la démocratie participative un axe fort. Dans cette logique, il me semble que la multiplication des outils participatifs et coopératifs au sein de notre organisation interne permettra d’établir un rapport de transparence et de confiance. La première étape de ce dispositif est matérialisée par la mise en place de boites à idées au sein des services. Nous poursuivrons cette volonté de mise en place de dispositifs facilitant un dialogue direct avec l’ensemble des agents. »

 

 

Publicités

1 commentaire

  1. Michel zulke

     /  05/06/2014

    Bravo Laurence. Tu es directe et concise. Bel exercice de DRH!😃

%d blogueurs aiment cette page :